Cellier & Morel Extérieur (2) J&WCellier & Morel Carte de visite J&WCellier & Morel Salle (2) J&WCellier & Morel Aligot (2) J&W

Cellier et Morel, deux associés depuis vingt-cinq ans, deux noms qui ont construit une marque respectée à Montpellier et bien au-delà et qui nous font oublier la Maison de la Lozère, l’ambassade des débuts. Oubliez donc les idées d’auberge que vous pourriez avoir en tête même si l’aligot est toujours servi à chaque repas.
Nous avons dîné sous les voutes de la salle du treizième siècle, un bel hôtel particulier revisité par Jean-Michel Wilmotte, ça vous pose une architecture intérieure ! La cour, plus seizième, qui permet de dîner à la belle étoile, était déjà toute réservée lorsque nous avons appelé et nous ne l’avons finalement pas regretté tant cette salle est élégante, brute, raffinée, apaisante, pour nous c’est là qu’il faut s’installer pour sentir la force et la créativité de la cuisine d’Eric Cellier.
Pierre Morel, le chef de salle donne le ton et avec son équipe, très jeune et très professionnelle, il signe un service élégant mais pas empesé, chaleureux mais pas copain-copain. Pierre Morel est un aristocrate décoincé de la restauration. On aime cette maison qui nous balance entre tradition et modernité, entre nappe blanche damassée et tapas pour s’ouvrir l’appétit, entre voûtes romanes et Wilmotte, entre aligot et Asie, entre produits du terroir originel et inspiration méditerranéenne, c’est un joli voyage qui nous est proposé, à l’image de la carte des vins, ou plutôt du grand livre des vins, cinq cents références, qui fait la part belle aux vins du Sud mais pas seulement, l’aide du sommelier est précieuse pour s’y retrouver et nous avons finalement choisi ce « Pourquoi Pas ? » de Fabien Reboul, un AOC Languedoc gourmand, équilibré, tendre et vif, à l’image de la cuisine du Chef Cellier.

C’est un Chef qui ne renie pas ses racines, lui le Lozérien, sa cuisine sait d’où elle vient, elle est structurée et on sent des fondations solides mais attention ce n’est pas une cuisine régionaliste ou passéiste, Eric Cellier donne des ailes à ses créations et on voyage de surprise en surprise : la tarte fine est comme un nuage léger, le jardin et la mer, panier de pêcheur et panier de maraîcher, on ne dirait pas le Sud, c’est le Sud. L’agneau de la Lozère prend un coup de jeune, la cuisson douce le magnifie, le kromeski apporte une touche orientale, les sugar snap, croisement entre le petit pois vert traditionnel et le pois mange-tout, le réveillent avec une pointe de sucre et du croustillant, l’échalote au vinaigre empêche toute mièvrerie ! Avec la daurade, forcément royale, à la cuisson si juste, on part pour l’Orient et l'Extrême-Orient avec cette cuisine fusion proche de l'effusion, mais sans confusion, citron confit, miso, gingembre, les goûts se superposent mais se respectent, c’est une composition réfléchie, pensée et le parfum iodé de la salicorne nous donne des envies d’embruns. L’aligot qui est filé en salle avec une grande élégance  trouve toute sa place, il n’est pas à côté du menu, il est dans le menu, comme un « ruban » d’union tourbillonnant entre les débuts et le futur qu’on imagine volontiers étoilé en se demandant pourquoi le présent ne l'est pas déjà.
Le voyage tire à sa fin, les desserts nous conduisent à bon port, le capitaine sait aussi raconter de belles histoires sucrées mais pas trop, nous redevenons des enfants émerveillés, c’est un grand moment que nous avons vécu. Les brioches offertes pour le petit déjeuner du lendemain témoignent à leur façon d’une belle générosité, c’est simple, vrai et attentionné à l’image d’Eric Cellier et de Pierre Morel, Cellier et Morel on voudrait que cela dure encore vingt-cinq ans… Un double miam pour un duo d’exception, MIAM MIAM, comme les deux petites brioches dorées avec des cristaux de sucre.

Nous avons choisi le menu Terroir - Culture - Passion :

  • Tarte fine en salade d'aubergines, crevettes et encornets, consommé de crustacés et piment => Notre coup de coeur
  • Filet de daurade royale, passe-pierre, gingembre, citron confit, émulsion miso
  • Agneau de lait de Lozère, cuit à basse température, sugar snap et échalotes au vinaigre, jus réduit
  • L'aligot
  • Cheesecake acidulé, fricassée de cerises, sablé breton et sorbet
  • Pêches et brugnons, sorbet verveine, jus de thé glacé, tuiles aux amandes

Cellier & Morel Tarte fine en salade d'aubergines J&WCellier & Morel Filet de daurade royale J&WCellier & Morel Agneau de lait de Lozère J&WCellier & Morel Aligot (1) J&WCellier & Morel Cheesecake J&WCellier & Morel Brugnons Thé J&W

 

            Le pain                      AOC Languedoc Pourquoi pas        L'addition (2) : 184 €

Cellier & Morel Pain J&W                 Cellier & Morel AOC Languedoc J&W                       Cellier & Morel Addition J&W

 

Réseaux sociaux, commentaires... pour partager, c'est juste à la fin du billet !

 


Cellier & Morel Gastronomie, Maison de la Lozère

27 rue de l'Aiguillerie, 34000 Montpellier (cliquez sur l'adresse pour afficher le plan)

Téléphone : 04 67 66 46 36


www.celliermorel.com

Ouvert tous les jours sauf le dimanche, le lundi midi, le mercredi midi, le samedi midi et les jours fériés 

 

Retrouvez d'autres photos de Cellier & Morel en cliquant sur :

BONUS PHOTOS !

 

Vous aimez ? Vous avez envie de partager avec vos amis ?... Dîtes-le... C'est juste en dessous :-)