Makassar Hotel Renaissance J&WMakassar Salle (3) J&WMakassar Terrasse J&W

On ne se méfie jamais assez des restaurants qui affichent des célébrités sur leur site...

Mais revenons au Makassar, nous y sommes allés pour trois raisons : l’architecture de l’hôtel d’abord, une façade étonnante en tranches de jambon ou en vagues, c’est selon chacun, une œuvre de Christian de Portzamparc, la promesse ensuite d’une cuisine indonésienne tant nous avons été séduits par cette cuisine, ses goûts et ses parfums, surtout dans la rue d’ailleurs, la fameuse street food, et enfin grâce à une offre de promotion (50% sur la carte !) proposée par le célèbre site du trident pour manger…
Reprenons tout ceci.

L’architecture intérieure tient la promesse extérieure et Portzamparc, qui a réalisé l’hôtel de A à Z, réussit là une très belle œuvre. La salle, grande, très haute de plafond, donne une belle impression d’espace renforcée par les grandes baies vitrées qui donnent sur… rien ou presque, on oublie, et on se rappelle plutôt que s’élevait ici le Théâtre de l’Empire, emporté par les flammes en 2005, les moins jeunes se remémoreront l’Ecole des Fans de Jacques Martin… et les plus artys pourront essayer d’avoir une place sur la  petite terrasse qui donne sur la Salle Wagram, mais quitte à choisir, la salle nous semble tout aussi agréable. Ambiance « lounge », mot qui ne semble plus vouloir dire grand chose à force d'être mis à toutes les sauces, musique very easy listening, « une musique branchée » dixit le site, ambiance sombre, bois de makassar oblige, le tout est assez réussi, c'est un bel endroit. La très bonne surprise vient des hommes et des femmes en salle, un service du début à la fin absolument charmant, souriant, moquant gentiment « et bien, vous en faites des photos … » et malin, nous sommes repartis avec des coques Makassar pour nos téléphones et une boite d’excellents chocolats… quelque chose nous dit que nous avons été repérés ! Malheureusement cette gentillesse, très indonésienne pour le coup, ne réussira à donner du relief à une cuisine qui en manque terriblement, c’est plat, tristement plat.

Pas de cuisine fusion ici, à gauche une petite carte française, à droite une petite carte indonésienne. Le site nous dit que les plus grands chefs experts et consultants mondiaux en cuisine indonésienne se sont penchés sur la dite carte. And so what ? La présentation est parfaite, c’est très esthétisant, mais ça ressemble plus à une cuisine que l'on retrouve un peu partout dans les grands hôtels internationaux pour la partie française. On n'a pas retrouvé  par ailleurs  la cuisine balinaise ou javanaise que nous aimons; C’est très épicé, certes,  mais les pinces de crabe nous emportent la bouche sans nous offrir  la subtilité des parfums. Et si les satés sont réussis,  le nasi goreng, qui est un riz frit , souvent avec les restes de la veille, a perdu son âme dans la trop belle assiette du Makassar. Côté français, guère mieux, la macédoine du homard est tristounette et la tarte aux fraises déstructurée est comme une blague Carambar, passé dix ans on ne les comprend plus. La crème pâtissière est grossière, pâteuse, elle enferme des brisures de tarte et le tout se cache sous des fraises qui elles sont très bonnes, le sorbet est posé loin de l'ensemble, presque oublié ! Bref aucun intérêt, on préfère la blague Carambar.

Le chef Michaël Foubert est arrivé récemment, sans doute faut-il lui laisser le temps de s’installer dans ses nouvelles cuisines et de prendre ses marques.
Est-ce mauvais ? Non. Est-ce bon ? Non. Mais c’est sans intérêt vu la note (179 euros).La réduction et  le service charmant nous rendent indulgent, c'est un  PETIT MIAM d’autant que la bouteille d’eau à 9 euros nous est restée en travers de la gorge… éventuellement pour se montrer ? Mais à qui ? Ou voir ? Mais qui ?
 

Nos choix pour le dîner, à la fois sur la carte française et sur celle indonésienne :

  • Kepiting dan sambal - pinces de crable sautées sauce piquante
  • Homard, asperges vertes, petits légumes et mayonnaise au gingembre
  • Nasi goreng - Satés de volaille caramélisée, riz sauté indonésien
  • Udang bakar sambal dabu dabu - Satés de gambas à la citronnelle, huile vierge épicée et riz aux herbes
  • Renyah pisang saus cokelat - petits nems de bananes sauce chocolat
  • Tarte aux fraises déstructurée

Makassar Pinces de crabe J&WMakassar Homard asperges vertes J&WMakassar Nasi goreng J&WMakassar Udang Bakar Sambal Dabu Dabu J&WMakassar Nems de bananes J&WMakassar Tarte aux fraises destructuree J&W

 

                 Le pain                    Graves Blanc 2009  L'addition (2) : 111 € (169 € sans promo)

Makassar Corbeille de pain J&W  Makassar Graves blanc (1) J&W                Makassar Addition J&W 

 


Makassar Carte de visite (1) J&W

Makassar Lounge & Restaurant - Hôtel Renaissance Arc de Triomphe

39 avenue de Wagram, 75017 Paris (cliquez sur l'adresse pour afficher le plan)

Téléphone : 01 55 37 55 37

Métro : Ternes

www.makassarlounge.fr

Ouvert tous les jours de 12:30 à 14:30 et de 18:00 à 22:30 (Brunch le dimanche de 12:30 à 15:30)

 

Retrouvez d'autres photos de Makassar en cliquant sur :

BONUS PHOTOS !