Pacifique Extérieur (1) J&W Pacifique Salle (2) J&W Pacifique Rotisserie (1) J&W

Que c'est difficile de trouver un bon restaurant chinois, un restaurant qui n'a pas cherché à s'adapter, pas trop en tous les cas, aux goûts occidentaux. Nous nous souvenons avec émotion à Pékin aussi bien du restaurant Quanjude (on doit toujours avoir quelque part le certificat et le numéro du canard que nous avions englouti à deux), restaurant qui sert depuis 1864 le célèbre canard à la pékinoise en trois services que des restaurants-charettes dans la rue où on on a sans doute mangé le meilleur boeuf séché à la sichuanaise de notre vie !

Et bien nous avons désormais notre meilleur restaurant chinois à Paris, le meilleur de Paris ? Comment savoir ? Mais le meilleur pour nous, sans aucun doute. Soyez les bienvenus chez Monsieur et Madame Ly, au Pacifique.  Ils sont arrivés en France il y a bien longtemps et ont ouvert au numéro 35 d'abord, puis le 33, puis le 31, puis le 29, puis la véranda ou l'inverse... et cela fait trente ans que ça dure.

En cuisine, il  y a les rôtisseurs, les vapeurs et les autres, attention à ne pas mélanger, comme dans la cuisine occidentale, il y a des métiers différents, au Pacifique certains sont là depuis le début. Tout est fait sur place, ici pas d'atelier glauque à raviolis, c'est  une maison respectueuse et respectable et on a aimé s'entendre dire qu'il n'y avait plus de Saint-Jacques fraîches à la vapeur, tout simplement car il n'y avait plus de Saint-Jacques fraîches. On aime aussi que le dimanche midi les familles chinoises se retrouvent ici, autour de grandes tables rondes pour discuter et échanger. Parents, grands-parents, enfants et petits-enfants, tous se retrouvent ici et c'est bon signe pour ceux qui aiment la cuisine chinoise, une autre grande cuisine. Si vous envisagez un déjeuner dominical, nous vous invitons à réserver même si l'endroit est très grand.

Les vapeurs tiennent le haut du panier, au propre comme au figuré, une pâte fine, presque transparente qui laisse voir la délicate crevette, regardez cette couleur d'un blanc presque parfait, quatre beaux Ha Kao dodus, comme leurs voisins de panier, là une pâte d'un joli jaune enferme une délicate farce, ce n'est pas un vulgaire hachis de porc, les champignons et les épices apportent de la douceur et de l'envol.

La cuisine au sel et au poivre est incontournable et pas question de passer à côté de ces travers de porc, on les mange avec les doigts, rien à voir avec des travers tout mollassons, ici la chair se tient, les lèvres nous brûlent un peu, le feu est éteint par un Tavel qui résiste très bien et ensuite  on aura des douceurs, car pour nous le canard laqué est une douceur, alors faites entrer les rôtisseurs !

Pas de bouillon au Pacifique, tant mieux il n'a pas notre préférence, deux services seulement ; On commence avec notre préféré,la peau grillée, pour une fois pas question de la laisser sur le bord de l'assiette sous des prétextes de régime ! Les chips de crevette que nous n'aimons pas ont ici seulement un rôle de piédestal, les morceaux de peau grillée dominent, une petite crêpe de riz, un peu de sauce d'huitre, un émincé de ciboule, en deux mouvements de baguette ou trois ou quatre, on plie, on ferme les yeux, c'est très bon, ça croustille et c'est tendre en même temps, presque un goût un peu chocolaté,les rôtisseurs ont fait du beau travail, la laque est un concentré de parfms, on a envie de chanter "nuit de Chine, nuit caline ", c'est grave ? Deuxième service, le canard, tout nu, il est beau mais vous l'avez compris nous avons une préférence pour la simple peau qui devient à ce jeu la partie noble mais comment passer sous silence le délicat parfum qui s'est imprégnédans la chair,traversant la peau tendue comme celle d'un tambourin, nous avons tout fini, et nous aurions pu emporter notre doggy-bag, comme beaucoup font ici et là-bas aussi mais nous n'avons pas su nous arrêter.

Les perles de coco, encore tièdes, à la crème d'oeuf peuvent être un peu écoeurantes Musee du Quai Branly pour celle ou celui qui n'aime pas mais cela peut aussi  vite devenir une addiction, on adore et en les regardant, on se demande si un cuisinier facétieux a voulu rivaliser avec les fonds de verre à saké ? Voilà une belle façon de finir ce déjeuner d'empereurs et maintenant direction le Musée du Quai Branly pour une exposition étonnante "Les séduction du palais, cuisiner et manger en Chine". Programme de circonstances, non ?

C'est un MIAM, pour le Pacifique, et on se dit qu'on devra y retourner trés vite, histoire de voir si un MIAM MIAM ne serait pas plus approprié...

 

Notre déjeuner à la carte :

  • Raviolis aux crevettes - Ha Kao
  • Bouchées de porc aux champignons - Siu Mai
  • Travers de porc au poivre et sel
  • Demi-canard laqué pékinois  => Notre coup de coeur
  • Perles de coco

Pacifique Ha Kao (1) J&W Pacifique Siu Mai J&W Pacifique Travers de porc au poivre et sel J&W Pacifique Canard laqué pékinoise (1) J&W Pacifique Canard laqué pékinoise (9) J&W Pacifique Perles de coco (2) J&W

 

        Rosé Tavel                            L'addition (2) : 65.60 €

Pacifique Rosé Tavel J&W                  Pacifique Addition J&W

 

Réseaux sociaux, commentaires... pour partager, c'est juste à la fin du billet !

 


Pacifique

Pacifique

29-35 rue de Belleville, 75019 Paris (cliquez sur l'adresse pour afficher le plan)

Téléphone : 01 42 49 66 80

Métro : Belleville

Ouvert tous les jours de 11:00 à 2:00 sans interruption

 

Retrouvez d'autres photos de Pacifique en cliquant sur : BONUS PHOTOS !

 

VOUS AIMEZ ? Dîtes-le... c'est juste en dessous, merci !