Ralph's Terrasse (2) J&WRalph's Carte de visite J&WRalph's Salle J&WRalph's Façade de Ralph Lauren (2) J&W

Où inviter son neveu prodige qui part étudier à Columbia la veille de son départ ? Soit on le fait cuisine  « bien française » mais on risque de créer avant même l’exil une nostalgie gastronomique hors de propos, soit on le fait cuisine américaine, et là on évite les comptoirs de  Monsieur Donald, car il aura tout le loisir en dix-huit mois de les fréquenter même celui avec le piano à côté de la Bourse de New-York.

Et nous voici donc à  Saint-Germain, so parisian chic, so rive gauche, chez Monsieur et Madame Ralph Lauren (oui Madame a conseillé parait-il le dressage des assiettes et autres décorations dont nous reparlerons). Magnifique hôtel particulier du dix-huitième siècle, ouverture en 2010 « with lot of PeopleS » (ce qui ne veut pas dire ici « beaucoup de monde »).  Monsieur Ralph a vu les choses en grand, trop tard pour le shopping dans les étages supérieurs, le rez-de-chaussée propose un intérieur très country-club et chevaux brodés (à ce sujet on évitera de venir avec son polo griffé… too much !), trophées de chasse et cheminée (gaz, très résidence de campagne américaine) et cette si jolie cour, ce si joli patio, ah le dix-huitième siècle français…

Autant le dire de suite, on ne vient pas forcément chez Ralph pour la gastronomie (en fait il ne faut pas y venir pour la gastronomie)  mais plus pour le lieu, le style, l’ambiance, la faune (!), la flore  et ne boudons pas notre plaisir... ce service à l’américaine. Le style « Bonjour je suis là pour rendre votre séjour le plus agréable possible et cela me fait plaisir que vous soyez là » est certes déstabilisant à Paris mais très agréable et le lieu est magique, Madame Lauren sait recevoir. Vous voici un été dans les Hamptons, la bougie chauffe-plat  est remplacée par des chandelles dans des photophores griffés (petit modèle classique à 250 euros,catalogue 2012), les jardiniers ont taillé les buis,  les hortensias, des vrais, n’ont pas de feuilles séchées malgré la chaleur estivale, il y a de la place entre les tables, les coussins sont nombreux, moelleux et sans doute griffés, la vaisselle bleue est made in Italy, griffée, la salière et la poivrière sont lourdes pour impressionner ou servir d’haltères argentées en attendant ses invités, le pavé est de granit, les tenues des serveurs en bleu, blanc et rayures, forcément griffées maison,  le bruit a disparu, rien à redire, le « Charme des Demoiselles » de Provence est frais, les olives panées, « dénoyautées » précise Constance, la glace tintinnabule dans la verrerie, l’ambiance est décontractée, à l’américaine, et contrairement à notre Président à camp David, nous avons tombé vestes et cravates.

La carte est en anglais mais les serveurs vous aident si nécessaire, ne vous offusquez pas comme notre voisine « Vous me donnez une carte en anglais parce que j’ai une tête d’anglaise ou bien ? ». Même si on peut s’interroger sur le respect de la loi Toubon (qui s'en souvient ?),  n’allons pas risquer un incident diplomatique alors même qu’une version française existe peut-être ?
Une carte américaine classique, des burgers, des homards du Maine, des cakes… et plus surprenant  des fish and chips, cependant populaires dans certaines régions de l’Amérique, et décidément très à la mode cette saison à  Paris, effet JO de Londres ? Même Ducasse les propose à sa table du Rech. Laurent Tourondel a été nommé en mai 2011 Chef consultant (cela veut dire qu’il n’est pas en cuisine…) et il déclare à l’excellent l’Hôtellerie-Restauration à propos de son nouvel associé, Ralph Lauren : "Il souhaite un concept très américain et simple, pas sophistiqué." Quelle sera sa mission ? "Améliorer et renforcer la cuisine, le menu et surtout la visibilité de Ralph Lauren"… C’était il y a un an déjà.

Le burger à 29 euros (oui nous savons, ce n’est pas chic de parler d’argent à table mais quand même…) est correct, un bun aérien, souple (viennent-ils toujours comme au début de chez Eric Kayser ?)  que le Chef fait chauffer sur la même plaque que les steaks ce qui lui confère un côté « pain perdu » salé assez intéressant, un steak de bœuf Angus du ranch de Monsieur (oui Monsieur Lauren a un ranch, et alors ?), des ranch fries « maison », « fraîches », insiste notre serveur, c’est un minimum, le vegetableslaw est un peu pingre mais s’il était mauvais nous n’en demanderions pas plus… Une belle panure pour le fish, assez légère et croustillante et un poisson naturellement tendre, 32 euros le vieux plat populaire anglais, il est vrai qu’on a plus le droit de le servir dans du papier journal.
Côté dessert, des classiques qui nourrissent : un cheese cake qui se défend gentiment  (mais c’est quoi cette mode du cheese cake aérien ? Rendez-nous celui de Billy’s Bakery dans Chelsea !!), un brownie dont on saluera les grosses noix de pécan, un key lime pie qui donne envie de louer une grosse décapotable couleur ivoire  et de descendre les fameux Keys jusqu’à Key West et… des fruits rouges et une glace au yaourt à 18 euros (oui ce n’est pas chic de...).

Bref dans l’assiette un PETIT MIAM malgré un environnement so charming grâce à la décoration de Madame Lauren (Ricky, qui le savait ?). Pour un bon burger à Paris, pour nous le meilleur c’est toujours et encore Brice Morvent Au comptoir de Brice. Et si on passait un coup de fil à Ralph pour lui en parler ? «  Hi Ralph, Jack and Walter speaking… ». Le second effet du Charme des Demoiselles de Provence.

 

PS : On ne résiste pas à l’envie de vous suggérer le site de nos nouveaux amis Ralph et Ricky où vous trouverez un dossier très intéressant sur l’art de vivre et où vous aurez enfin les réponses à des questions essentielles dont nous vous proposons un florilège :

  • Comment puis-je apporter une touche de chaleur à mon intérieur pendant la saison froide ?
  • Je reçois des convives cet hiver. Quels ornements festifs puis-je choisir pour embellir ma table ?
  • Comment dois-je décorer mon lit pendant les mois d’hiver ?
  • Dois-je décorer ma chambre pour les fêtes de fin d’année ?
  • Comment puis-je renouveler ma table rapidement et aisément chaque saison ?
  • Comment équilibrer les éléments masculins et féminins de ma parure de lit ?
  • Comment habiller mon chien pour refléter mon propre style ?
  • Que dois-je laisser à la disposition de mes invités dans ma maison de campagne au bord de la mer ?
  • Comment puis-je renouveler au printemps ma collection de verreries pour le bar ?

Un commentaire ?

 

Nous avons choisi à la carte :

  • Ralph's Burger
  • Turkey Burger
  • Tuna Burger
  • Fish and chips
  • Cheese cake
  • Brownie
  • Frozen yoghurt
  • Key lime pie

Ralph's Ralph's Burger J&WRalph's Turkey Burger J&WRalph's Fish and chips J&WRalph's Cheese cake J&WRalph's Brownie J&WRalph's Frozen Yoghurt J&WRalph's Key lime pie J&W

 

                Le pain                   Charme des Demoiselles 2011      L'addition (5) : 316 €

Ralph's Pain J&W         Ralph's Charme des Demoiselles J&W                 Ralph's Addition J&W

 


Ralph's - Le restaurant de Ralph Lauren

173 boulevard Saint-Germain, 75006 Paris (cliquez sur l'adresse pour afficher le plan)

Téléphone : 01 44 77 76 00

Métro : Saint-Germain des Prés, Mabillon

ralphlaurenstgermain.com

Ouvert du lundi au samedi :

  • Déjeuner : de 12:00 à 15:00
  • Salon de thé : de 15:00 à 17:00
  • Dîner : de 19:30 à 23:00

et le dimanche :

  • Brunch : de 12:00 à 15:00
  • Dîner : de 19:30 à 23:00

 

Retrouvez d'autres photos de Ralph's en cliquant sur : BONUS PHOTOS !