Ferran Adria & elBulli (29) J&WFerran Adria & elBulli (47) J&WFerran Adria & elBulli (7) J&WFerran Adria & elBulli (5) J&W

Comme nous peut-être, vous rêviez de vivre un jour l'expérience "elBulli". Malheureusement, Ferran Adria ne nous a pas attendus et a pris la décision de fermer son restaurant en pleine gloire le 30 juillet 2011 pour se consacrer à sa fondation, elBullifoundation (et à ses autres affaires...)

HeureusemenFerran Adria & elBulli (8) J&Wt, le gouvernement de Catalogne nous proposeFerran Adria & elBulli (9) J&W une séance de rattrapage avec une exposition surprenante au Palau Robert à Barcelone jusqu'au 3 février 2013.

Cette exposition, qui retrace l'histoire du restaurant elBulli et le parcours de Ferran Adria, nous permet de comprendre comment ce surdoué de la cuisine a joué un rôle primordial dans la cuisine d'avant-garde.

 

Un peu d'histoire...

Cala Montjoi, au coeur de la Costa Brava, a été découvert par un homéopaFerran Adria & elBulli (15) J&Wthe, le Docteur Hans Schilling et son épouse Marketta. Ils décident  d'y créer un mini-golf et un bar de plage, El Bulli, nom inspiré des bouledogues français de Marketta et commencent à servir de la cuisine en 1965. Au milieu des années 1970 , c'est  Neichel qui prend la succession et décroche une première étoile Michelin. Avec l'arrivée de Juli Soler, le futur associé de Ferran,  et du Chef  Vinay, le restaurant obtient une seconde étoile.
Fin 1984, Ferran Adria rejoint le restaurant avec le Chef Christian Lutaud.


Premier tournant en 1987, date à laquelle Adria prend les rênes de la cuisine et reçoit une révélation en rencontrant le Chef Jacques Maximin, un des précurseurs de la nouvelle cuisine qui prétend que "Créer ne signifie pas copier".
C'est à ce moment-là que Ferran Adria commence à élaborer de nouvelles recettes inspirées de sa région natale en Catalogne, Emporda, en introduisant de nouveaux éléments tels que les tapas. En 1990, Ferran Adria et Juli Soler rachètent le restaurant au Dr Hans Schilling et le rebaptisent elBulli, tout accroché, avec un B majuscule, une légende est en marche...

Deuxième étape. Ferran Adria souhaite hisFerran Adria & elBulli (30) J&Wser elBulli au rang des restaurants gastronomiques. C'est ainsi que la petite cuisine de 50 m2 se transforme en atelier ultra-moderne de 325 m2 avec la rolls des installations. C'est à ce moment-là que Adria commence à avoir une nouvelle approche de la cuisine. La priorité n'est pas de créer des plats ...mais de créer des concepts et des techniques qui permettent de transformer un dîner en "expérience".
Adria reçoit la reconnaissance de pointures telles que Joël Robuchon qui le considère alors comme le meilleur Chef au monde.

En 1997, Gault & Millau décerne une clé d'or à elBulli et Michelin lui décerne trois étoiles.

Aux cinq sens qui sont sollicités dans l'acte de créer et celui de dFerran Adria & elBulli (31) J&Wéguster, elBulli souhaite ajouter un sixième sens. En d'autres mots, la cuisine doit autoriser le jeu, l'humour, l'ironie, la métaphore...

Et voilà comment à cinq reprises  elBulli a été considéré comme le meilleur restaurant du monde! Ferran Adria a partagé avec ses équipes cette nouvelle philosophie. C'est pourquoi aujourd'hui, il n'est pas étonnant de constater que parmi les chefs des  6 meilleurs restaurants du monde, cinq ont "fréquenté" elBulli. Joan Roca, René Redzepi, Andoni Luis Aduriz, Massimo Bottura, Grant Achatz et bien d'autres considèrent Ferran Adria comme la référence.  Akrame, dont nous avons tant aimé la cuisine raconte dans un récent portrait publié dans Le Monde comment il a décroché un stage chez elBulli, pour lui "Ce n'était pas de la cuisine, c'était la NASA". On comprend mieux avec  l'exposition qui  présente les techniques de créativité développées par le Chef, c'est pour le moins interpellant !

Ferran Adria & elBulli (20) J&WFerran Adria & elBulli (21) J&WFerran Adria & elBulli (23) J&WFerran Adria & elBulli (22) J&WFerran Adria & elBulli (34) J&W

Et maintenant ? Et après ?

elBullifoundation - Freedom to creative, créée à la suite de la fermeture du restaurant elBulli a deux objectifs :

  • Archiver toutes les données concernant le restaurant elBulli tant sur le plan physique (documents, livres, objets...) que sur le plan virtuel  (numérisation des informations),vous serez surpris en passant de salle en salle de voir que Ferran Adrian garde tout ! agendas, menus, notes, pâte à modeler...un bric à brac chic ou émouvant.
  • Créer un centre de création avec l'idée de faire se partager toutes les idées via Internet.

La fondation sera abritée dans un bâtiment en construction autour de l'ancien restaurant qui sera conservé. Ce sera un vrai lieu d'échanges autour de la création culinaire où pourront se cotoyer certes des chefsmais aussi des journalistes, des scientifiques, des philosophes... Le bâtiment sera écologique et complètement intégré dans le paysage, normal ! Mais patience, vous ne pourrez visiter cette fondation qu'à partir de 2014. En attendant, rendez-vous sur le site www.bullifoundation.org.

 

Côté restauration et business, les deux frères Adria ne sont pas en reste. Après s'être lancé dans l'aventure Inopia, restaurant à tapas qu'il a maintenant quitté et qui s'est rebaptisé Lolita Taperia (une belle adresse MIAM à découvrir !), Albert Adria, ex Chef patissier d'elBulli,s'est associé à son frère Ferran dans déjà deux adresses à Barcelone :

  • Tickets : un concept bar à tapas organisé autour de cinq places dans un même lieu : La Presumida, La Estrella, Camarote de los Marx, Nostromo 180286, El Garatje, La Dolça. Pour en savoir plus sur le concept, cliquez sur www.ticketsbar.es.
  • 41° Experience : le restaurant propose 41 plats servis autour d'une expérience mélant gastronomie, vidéo et musique. Plus d'informations sur le site du restaurant : www.41grados.es.

Les deux frères s'apprêtent également à ouvrir dans quelques jours, (quelques semaines ?), toujours à Barcelone un restaurant mexicain. Cette aventure se fera en association avec Carmen Titita Ramirez, chef de l’un des restaurants traditionnels mexicains les plus connus à Mexico  » El Bajío. Enfin, un quatrième restaurant est prévu. Celui-ci sera japonais, mais on peut imaginer autre chose que des sushis !

Ferran Adria & elBulli (42) J&WFerran Adria & elBulli (11) J&WFerran Adria & elBulli (41) J&WFerran Adria & elBulli (33) J&W

 

C'est une expoFerran Adria & elBulli (50) J&Wsition à ne pas manquer si vous allez à Barcelone, elle est ouverte jusqu'en février 2013... et elle est gratuite. Vous pourrez vous damner devant la boite de chocolats qui était présentée à chaque fin de repas, sentir l'intensité qui régnait dans l'immense cuisine avec un très beau film qui est un concentré d'un service de trois heures, comprendre comment le génie naît et grandit dans ce bout du monde, vous extasier devant les plats en pâte à modeler qui précédaient le passage à la réalité et in fine partager l'émotion joyeuse de la fin, de la "dernière valse", ce dernier repas sans nostalgie aucune, juste la joie du chef et de son équipe d'avoir été jusque là, peut-être aussi la délivrance de la peur de la chute, s'arrêter en pleine gloire, le génie est aussi un sage !

Ferran Adria & elBulli (49) J&WFerran Adria & elBulli (27) J&WFerran Adria & elBulli (26) J&WFerran Adria & elBulli (32) J&W

 


Ferran Adrià & elBulli - Risk, Freedom & Creativity

Palau Robert - Centre d'Information de Catalogne

107 Passeig de Gracia, 08008 Barcelona (cliquez sur l'adresse pour afficher le plan)

Métro : Diagonal

www.gencat.cat/palaurobert

Heures d'ouverture :

  • Du lundi au samedi de 10:00 à 20:00
  • Dimanche et jours fériés de 10:00 à 14:30
  • Visites guidées samedi, dimanche, jours fériés à 11:30 et 12:30

L'entrée est gratuite.

 

Vous aimez ? Vous avez envie de partager avec vos amis ?... Dîtes-le... C'est juste en dessous :-)