246779_10152132061623539_1085960756_nUn dictionnaire, c’est un peu comme un recueil de nouvelles, parfois très courtes, parfois plus longues. Un dictionnaire c’est rassurant, on sait que cela commence à la lettre A et que cela finit à la lettre Z, pas de discussion, pas de débat, pas de surprise, c’est comme ça, c’est reposant. Un dictionnaire, ça se feuillette, on pioche dedans, on prend, on laisse, on ne commence pas à la page 1 et on ne finit pas à la page 560.

Alors imaginez un Dictionnaire amoureux ! Quelle belle collection chez Plon que cette collection des Dictionnaires amoureux,  des amours plurielles et singulières, les chats, Venise, les jardins, le Mexique, la politique… Comme un inventaire à la Prévert et aussi le Dictionnaire amoureux de la cuisine, pas Le Petit Robert mais le grand Ducasse, un dictionnaire qui depuis dix ans bientôt est toujours à portée de main, un dictionnaire pour trouver apprendre, un dictionnaire pour s’échapper, un dictionnaire pour découvrir, un dictionnaire pour s’endormir.

 

128 mots, 128 histoires, d’Agneau à Zuppa Inglese, Alain Ducasse nous emporte dans ses rêves, ses curiosités, ses amours, ses découvertes. Nous ne sommes pas dans le scoop, l’actualité, la rentrée littéraire, la pression du 2.0, nous picorons dans un déjà classique.

Comment ne pas se sentir artiste à Artichaut " … Il faut savoir deviner, derrière ces épines élégantes comme dessinées au burin par un artiste inspiré, une chair jaune, fine et sucrée, douce et fondante, un cœur tendre à la texture satinée, et dont le foin est pur duvet… ".

 

488073_10152131499648539_208213520_nComment ne pas s’endormir heureux à Pain " … Le pain n’est pas que pure escorte, compagnon obligé du repas et parfois catastrophique élément de garniture présenté avec aussi peu de goût et de charme que le sel et le poivre, la serviette et la bouteille d’eau sur un coin de table. Le pain, en fait, est l’une des inventions les plus géniales de l’esprit humain… ". Nous qui avons décidé de photographier le pain sur chaque table que nous découvrons, petite ou grande, bonne ou pas.

 

On pourrait vous parler de chacune de ces 128 histoires, à vo481025_10152131500573539_1214079028_nus de les découvrir, mais une dernière pour la soif ou la faim, comment ne pas être fier et redresser nos épaule de Corrézien  à Cèpe " … Car la royauté du cèpe se mesure aussi à la prudence avec laquelle tel ramasseur de cèpes s’équipe d’un panier d’osier et d’un couteau tranchant : il n’arrache jamais le boletus avec ses racines, il le coupe à la base du pied. Il laisse en place les sujets un peu mous pour se concentrer sur les plus fameux : une chair épaisse et blanche dont émane une odeur franche et fruitée, promesse d’une saveur douce avec un léger goût de noisette crue… ".

 

Voilà tout est dit et tout reste à lire, Alain Ducasse sait donc tout faire ? Nous ne savons pas, mais nous vous confirmons qu’il a écrit là un bien joli Dictionnaire amoureux, c’est quand Noël ? Dommage, il n’a rien écrit à Buche, on aime bien la Buche.

 

Dictionnaire amoureux de la cuisine, Alain Ducasse, Edition Plon, 25.50 €