Oiartzun Terrasse (1) J&W Oiartzun Boutique (5) J&W Oiartzun Boutique (4) J&W

Parfois il faut savoir s’échapper de l’hôtel et fuir le petit déjeuner tristounet pour se perdre dans la ville et profiter du matin.  Nous voici donc dévalant  le Mont Urgull pour rejoindre la Baie de la Concha, cette baie si jolie de San Sebastian en forme de coquille, les chemins de Compostelle ne sont pas si éloignés. Une marche vivifiante un matin d’octobre, un soleil pâle d’automne, la mer Cantabrique est agitée et  froide,  pourtant des baigneurs dont l’un doit avoir plus de 80 ans se jettent à l’eau,  plus loin encore sur la plage de Zurriola des surfeurs bien plus jeunes mais aussi plus habillés dans des combinaisons noires, comme un congrès de maîtres d’hôtel aux cheveux longs et aux plateaux plus encombrants et ne portant qu’eux-mêmes. Toutes ces activités sportives des autres nous ont donné faim !

Les pintxos de la veille sont déjà un lointain souvenir et à l’heure du petit-déjeuner on se souvient avec émotion du gâteau basque de chez Henriet à Biarritz. On connaît le débat sans fin entre les adeptes de ce gâteau fourré à la confiture de cerises et les adeptes du fourrage à la crème pâtissière ! Voilà des débats intéressants et peu belliqueux. Lançons-en un autre, plus polémique, plus géo-gastro-politique : où trouve-t-on le meilleur gâteau basque : au Nord ou au Sud ? (Ne pas dire en France ou en Espagne). Prendrons-nous position ?  Il faut se méfier d’un gourmand chauvin… La version fourrée aux fruits serait la  plus ancienne (17ème siècle), celle fourrée à la crème serait apparue seulement au 19ème siècle. Ce gâteau qui déclenche des passions est pourtant bien simple : de la farine, du beurre, du sucre, de la poudre d'amande, des œufs  et de la crème pâtissière ou de la confiture  (si vous avez la meilleure recette du monde, nous sommes preneurs !).

Mais en attendant, en remontant dans la ville, juste derrière l’Hôtel de Ville, on vous donne notre meilleure adresse du Sud (et peut-être même mieux que chez Henriet !) : la Pâtisserie Oiartzun ! Si vous êtes au régime n’entrez-pas ! C’est un lieu de perdition, de pousse-au-crime ! Là, le pastel vasco n’est pas recouvert de pâte mais d’amandes effilées qui font écho à la poudre d’amande, la pâte est d’une légèreté insoupçonnée, si cela se trouve  c’est un gâteau de régime et la crème a le parfum léger des petits bonheurs. Pour les adeptes de la confiture de cerise, la tartaleta au fromage s’en recouvre la figure, comme un cheese-cake qui aurait coiffé un béret basque. Il est vraiment bien mais ne peut cependant rivaliser avec le vasco.

Oiartzun Pastel vasco (1) J&W Oiartzun Pastel vasco (2) J&W Oiartzun Tartaleta de queso (1) J&W Oiartzun Tartaleta de queso (2) J&W

Pastel vasco                                                                      Tartaleta de queso

Nous avons aussi trouvé là un turrón blanc et un turrón chocolat et amandes à tomber. Peut-être que si nous récupérons un jour les photos de notre disque dur que le Dieu Mac vient de rappeler au ciel… nous pourrons vous les montrer ! Attention, le Turrón est lourd comme un âne mort et le prix s’envole vite. Mais la jolie vendeuse qui danse sur la musique d’une radio locale tout en servant  nous fait oublier l’addition, « Alegría » dit-elle « Alegría ». Allégresse, pourquoi avons-nous laissé partir  de notre vocabulaire quotidien ce si joli mot ? Pour le remplacer par fun, ah ok…

La ville a été choisie comme Capitale Européenne de la Culture en 2016, voilà une belle excuse pour aller danser avec la jolie vendeuse et se régaler de pastel vasco…

 

Réseaux sociaux, commentaires... pour partager, c'est juste à la fin du billet !

 


Oiartzun Enseigne J&W Oiartzun Calle Igentea J&W

Pasteleria Oiartzun

2 Calle Igentea, 20003 Donastia San Sebastian (cliquez sur l'adresse pour afficher le plan)

Téléphone : 00 34 943 42 62 09

www.pasteleriaoiartzun.com

Ouvert tous jours de 8:00 à 21:00

 

Vous aimez ? Vous avez envie de partager avec vos amis ?... Dîtes-le... C'est juste en dessous :-)