Iyara Salle (3) J&W Iyara Salle (2) J&W Iyara Extérieur J&W

Nous voici sur les hauteurs de la rue Caulaincourt, longue, très longue rue qui accueille un nombre impressionnant de tables, parfois  attrape-touristes perdus sur ce versant de la butte Montmartre, parfois pépite gastronomique commJour de fête ou chaleureuse cantine italienne comme La Pizzetta piu grande. Et puis ce soir nous avons poussé la porte de Iyara, une belle adresse de cuisine thaï. Nous y venons pour la deuxième fois, il se pourrait bien que ce joli restaurant rejoigne nos cantines du dix-huitième. La première fois, nous avions oublié notre « outil de travail », l'appareil photo, la troisième fois nous l’oublierons à nouveau...

Ouvert en 2010, ce restaurant qui promet une cuisine thaï créative est né de l'associatioIyara Rue Caulaincourt (2) J&Wn entre Michel Khamvene, restaurateur d'origine thaïlandaise basé à La Rochelle et Julien Grasperger, serveur de métier.
Première bonne surprise en entrant,  une décoration sobre et des couleurs douces et chaudes, orange, beige, loin des codes et clichés habituels, petites bougies qui donnent bonne mine et jolie tête d'éléphant qui jette sur la salle un regard bienveillant, bienvenue chez « Iyara », éléphant sacré en thaïlandais.

La deuxième agréable surprise : l'accueil tout sourire en salle, une jeune femme non seulement très accueillante et professionnelle mais aussi pleine d'humour, un humour distancé et discret…

Troisième bonne surprise,  ici pas de menu avec une dizaine de pages et des plats numérotés, codifiés,  une page seulement, sept entrées, neuf plats, six desserts et également trois suggestions du jour. Plutôt bon signe, on ne nous servira ni du congelé ni du sous-vide.

En cuisine, on ne confond pas cuisine chinoise, vietnamienne ou thaïlandaise ! Tellement différentes l’une de l’autre, aurions-nous l’idée de proposer un restaurant français-espagnol-allemand ? Le Chef Vet Phansawas officie en cuisine, aidé par son épouse. Il a travaillé au Blue Elephant à Bangkok, une institution depuis 1980. Le Chef sait préparer des plats adaptés (trop ?) à nos palais occidentaux et justement épicés. C'est beau et surtout c'est bon. On aimerait d'ailleurs que les portions soient parfois plus généreuses comme cette très bonne suggestion du jour qui habille d’une jolie panure dorée et légère le blanc parfait de la seiche, trois petits morceaux, juste assez pour regretter de ne pas avoir pris un supplément gros mangeur ! Les crevettes s’habillent, elles, d’une jolie pâte de riz brillante, c’est parfumé, c’est discret, oserons-nous dire chic ? C’est pourtant cela. Si les desserts jouent un exotisme réussi quoique très sucré, ce sont les plats qui retiennent notre attention. La brochette de canard nous rappelle les heures un peu trop longues de mathématiques où nous jouions au pendu ! Il faut savoir faire glisser les bouchées de  canard  le long de  la potence, respect de la cuisson demandée, on peut ne pas aimer le canard rosé,  et jolie opposition  entre la douceur du miel et les épices, mais lesquelles ? Galanga ? Citronnelle ? Poivre ? Piment rouge ? Nous voulions demander et le très simple Bourgueil de Catherine et Pierre Breton,  géniaux vignerons de vins naturels, biologiques et biodynamiques, nous a emportés vers d’autres discussions.  La cocotte de poulet  est  un concentré de parfums, on se retrouve propulsés sous un manguier à Bangkok par une nuit chaude et orageuse même si on regrette un poulet trop propre sur lui,  on a envie de demander au Chef de faire comme chez lui, un poulet entier, avec la peau, du blanc, des os, des cuisses… 

Cette rue Caulaincourt  est vraiment une bonne rue, une belle rue aussi qui nous offre notre première cantine thaï.

Iyara, à classer dans nos MIAM.

Le restaurant est désormais fermé et a été repris par Aname.

 

Nos choix à la carte :

  • Blancs de seiche croustillants, sauce aigre-douce
  • Panier de raviolis et bouchées vapeur aux crevettes
  • Cocotte de poulet au curry rouge et feuille de citron kefir
  • Brochette de canard marinée au miel et épices thaï
  • Nems chocolat-banane, glace coco artisanale
  • Charlotte revisitée pêche et litchi, coulis de mangue

Iyara Blancs de seiche (1) J&W Iyara Panier vapeur (1) J&W Iyara Cocotte de poulet (1) J&W Iyara Brochette de canard (2) J&W Iyara Nems banane chocolat J&W Iyara Charlotte revisitée (1) J&W

 

 Bourgueil C. & P. Breton 2010             L'addition (2) : 78 €

Iyara Bourgueil 2010 J&W Iyara Addition J&W

 

Réseaux sociaux, commentaires... pour partager, c'est juste à la fin du billet !

 


Iyara Carte de visite (1) J&W Iyara Rue Caulaincourt (3) J&W

Iyara

57 rue Caulaincourt, 75018 Paris (cliquez sur l'adresse pour afficher le plan)

Téléphone : 01 42 55 62 65

Métro : Lamarck-Caulaincourt

iyara.ex-flash.com

Ouvert du lundi au mercredi de 19:00 à 22:00, le jeudi de 12:00 à 14:00 et de 19:00 à 22:00, le vendredi de 12:00 à 14:00 et de 19:00 à 22:30 et le samedi de 12:00 à 14:30 et de 19:00 à 22:30.

 

Retrouvez d'autres photos de Iyara en cliquant sur : BONUS PHOTOS !

 

VOUS AIMEZ ? Dîtes-le... c'est juste en dessous, merci !