Cafe Central Extérieur (5) J&W Cafe Central Salle (1) J&W Cafe Central Salle (4) J&W

Retour de Vienne, étonnante ville qu’il faut découvrir ou redécouvrir. Des marchés, des Beisln, les tavernes traditionnelles, des néo-Beisln, nos néo-bistrots, des Chefs talentueux, le onzième meilleur restaurant au monde dont nous reparlerons et bien entendu les cafés qui rythment depuis des siècles la vie culturelle et sociale de la ville.
Diodato, un Arménien ouvre vers 1700 un café  qui inspire encore  ceux d'aujourd’hui : un plateau individuel, un verre d’eau, un billard, des jeux de cartes, des jeux d’échec,  des journaux proposés gracieusement… On ajoute aujourd’hui une connexion internet, parfois de la musique.
Il y en a des dizaines mais notre préférence va au Cafe Central et plutôt le matin, tôt pour un petit déjeuner sous les portraits de Sissi et de Franz-Joseph, alors que les touristes comme nous ne l’ont pas encore investi. 
Un café « mélange », au lait chaud et à la mousse de lait, un chocolat viennois avec une crème fouettée très ferme,  un très  bon apfelstrudel, à peine tiède, avec du sucre glace qui fait tousser le glouton, des pommes parfaitement cuites (le meilleur de Vienne ?), une sachertorte, gâteau traditionnel au chocolat et à l’abricot, trop sèche, décevante (pas la meilleure de Vienne !) et aussi les sublimes confitures de Staud's. On les trouve notamment en Allemagne, au Japon, en Italie, en Russie mais malheureusement pas en France. Quand une épicerie française aura-t-elle la bonne idée d'importer ces confitures si fruitées ? Bref, un « imperial frühstück » pour bien commencer la journée…

Cafe Central Maison en pain d'épice J&W Cafe Central Presse J&W Cafe Central Confiture Staud's J&W

Dans un café on prend son temps, on prépare les prochaines visites, on lit la presse ; au Cafe Central le choix est impressionnant, on regarde le ballet des serveurs, on retrouve son âme d’enfant devant la petite maison en pain d’épice, on se réchauffe avant de repartir affronter les premiers flocons.

Cafe Central Salle (3) J&WEt comment ne pas prendre son temps ici ? Le Cafe Central est un endroit étonnant ouvert en 1876 au sein du Palais Ferstel, du nom de son architecte Heinrich von Ferstel. Est-ce ce style roman qui a attiré la scène intellectuelle  et artistique viennoise ?  Est-ce le chocolat viennois qui a attiré Freud, Trotski ou  Lénine ?  Est-ce la lumière qui entre  par les immenses ouvertures qui a attiré les joueurs d’échec à tel point  que jusqu'en 1938, le café est appelé Die Schachhochschule, l’école des échecs ?  Banquettes en velours rouge et or, parquet ciré, bois noirci, colonnes, arches romanes, on a parfois le sentiment étrange d’être dans une église désacralisée et on comprend alors mieux cette religion pour le café qui réunit ici toutes les générations et toutes les cultures. C’est peut-être cela que semble découvrir la France où fleurissent depuis quelques mois des cafés qui ne sont pas sans rappeler les institutions viennoises, en plus modestes…
 

Le petit déjeuner classique, l'Apfelstrudel et la Sachertorte

Cafe Central Petit déjeuner classique J&W Cafe Central Apfelstrudel (1) J&W Cafe Central Sachertorte J&W 

 

Réseaux sociaux, commentaires... pour partager, c'est juste à la fin du billet !

 


Cafe Central

Herrengasse / Strauchgasse, 1010 Wien (cliquez sur l'adresse pour afficher le plan)

Téléphone : +43 1 533 37 64 - 26

Métro : Herrengasse

www.palaisevents.at

Ouvert du lundi au samedi de 7:30 à 22:00, le dimanche et les jours fériés de 10:00 à 22:00. Petit déjeuner servi jusqu'à 11:30 du lundi au vendredi et le samedi, le dimanche et les jours fériés jusqu'à 13:00.

 

Retrouvez d'autres photos de Cafe Central en cliquant sur :

BONUS PHOTOS !

 

Vous aimez ? Vous avez envie de partager avec vos amis ?... Dîtes-le... C'est juste en dessous :-)