Guide Michelin 2013A l'occasion de la parution du Guide Michelin 2013 le 1er mars avec ses moissons ou ses pertes d'étoiles qui ont fait beaucoup de buzz cette année, revenons sur les étoilés que nous avons eu la chance de découvrir depuis le lancement de notre blog fin janvier 2012.

Quatorze, ils sont quatorze : deux "trois étoiles", deux "deux étoiles" et dix "une étoile". Parmi ces étoilés, deux adresses n'avaient pas encore reçu la reconnaissance de Bibendum lors de notre passage : La Dame de Pic, la table d'Anne-Sophie Pic ouverte en septembre dernier qui a été le grand évènement gastronomique parisien de la rentrée dernière et José Carlos Garcia à Malaga en Espagne.

 

Alors qui sont ces étoilés de France et d'Europe que nous avons aimés :

 

  • Trois étoiles Michelin :

L'Astrance Foie gras J&W

L'Astrance - Paris 16 : Un tandem infaillible depuis plus de douze ans, Pascal Barbot en cuisine et Christophe Rohat en salle niché dans une rue improbable dans le 16ème arrondissement de Paris. Sans doute, la meilleure ou l'une des meilleures tables de Paris.

 

 

Martin Berasategui Huître avec concombre, fruit acide, kéfir et coco J&W

Martin Berasategui - San Sebastian : Seulement cinq "trois étoiles" en Espagne et Martin Berasategui, indétronable depuis 2001, une référence dans le Pays Basque et en Espagne. "Cuisiner est un acte d'amour" dit Monsieur Berasategui.

 

 

 

  • Deux étoiles Michelin :

Saumon snacké sushi de légumes et pamplemousse (1)

Senderens - Paris 8 : Un lieu historique qui a marqué la gastronomie française. Déception dans l'assiette qui n'est pas au niveau d'un "deux étoiles". Monsieur Michelin aurait pu se contenter d'une étoile. Préférez-lui plutôt l'annexe du Senderens au premier étage, Bar Le Passage, un excellent rapport qualité - prix... sans étoile.

 

Steirereck Chocolat de Trinidad (2) J&W

Steirereck am Stadtpark - Vienne : Classé onzième meilleur restaurant du monde par « World’s 50 Best Restaurants », cette table vous offre un spectacle éblouissant pour les papilles avec une cuisine autrichienne moderne et revisitée et pour les yeux avec un défilé de serveurs et de chariots digne d'un trois étoiles.

 

 

  • Une étoile Michelin à Paris et... à Vannes :

Sola par Hiroki. Y - Paris 5 et Restaurant Akrame - Paris 16 : On espère prochainement une deuxième étoile pour les deux jeunes Chefs, Hiroki Yoshitake et Akrame Benallal. Peut-être pour le millésime 2014, Monsieur Michelin ?

Bien entendu  La Dame de Pic - Paris 1, d'Anne-Sophie Pic, la jolie nouveauté de la rentrée de septembre 2012.

Aussi , Ze Kitchen Galerie, une vraie déception au dîner : des tables à touche - touche, un service expéditif et limite désagréable et des plats décevants. Nous y retournerons au déjeuner car William Ledeuil reste un grand chef et fait partie de ceux qui ont amené les saveurs asiatiques dans nos plats.

Sans oublier La Gourmandière à Vannes, l'excellente table du Chef Olivier Samson qui a entre autres été formé chez Anne-Sophie Pic à Valence, un vrai coup de coeur.

 

Sola Lotte J&WAkrame Oeuf cuit basse température J&W199550_287862197994973_893729428_nZe Kitchen Galerie Porc basque J&WLa Gourmandière Langoustine J&W

  • Une étoile Michelin en Espagne, en Allemagne et en Belgique :

Une belle découverte à Malaga avec José Carlos Garcia dans son restaurant éponyme. Un lieu où le produit a toute sa place. Et on est très contents pour lui car depuis notre passage, JCG s'est vu attribuer sa première étoile.

En revanche, deux petites déceptions même si cela reste deux belles tables : Saüc à Barcelone et La Sucursal à Valencia. Est-ce en raison notamment d'un manque de fréquentation de ces deux lieux ? En effet, ces deux restaurants presque vides lors de notre passage manquaient du coup d'un peu de vie, ambiance un peu triste.

Une très belle table à Bruxelles près de la place Sainte-Catherine : Jaloa Gastronomique par Gaëtan Colin. Un bémol, peut-être : les assiettes mériteraient un peu plus de simplicité. Mais vous pouvez y aller sans hésitation.

Et enfin , Facil - Berlin : Une belle démonstration de haute gastronomie allemande orchestrée par Michaël Kempf. Une très belle découverte.

 

JCG Bar - Gnocchi de curry - Chou-fleur en taboulé (1) J&WSauc Nuage de concombre (2) J&WLa Sucursal Dorayaki de foie J&WJaloa GastronomiqueFacil - Berlin

 

A découvrir sur notre blog en mars, deux "deux étoiles" : Thoumieux - Restaurant Jean-François Piège - à Paris et le Restaurant William Frachot à Dijon, qui vient d'obtenir la deuxième.

Et bien sûr, les "sans étoile", c'est bien aussi voire très très bien ! Il y en a une centaine sur Les bonnes tables (ou pas) de Jack et Walter.

Et ce n'est que le début...