Beaucoup (4) Beaucoup (9) Beaucoup (11)

Nous avions d’abord connu Glou alors que nous ne bloguions pas, puis Jaja qui est une table MIAM où nous aimons retourner et voici Beaucoup, le troisième restaurant de Julien Fouin et Ludovic Dardenay où nous ne retournerons pas forcément.
Et pourtant splendide endroit façon restaurant-loft-new-yorkais, entre indus et cosy, entre noir et bleu canard, entre scandinave et cinquante. C’est un ancien showroom et ce n’est pas étonnant dans un quartier qui se révèle depuis l’arrivée du beau Merci (Merci, Beaucoup… Coïncidence ? Ou pas ?), cuisine semi-ouverte tout au fond, grill ouvert (on vous recommande de ne pas vous asseoir autour si vous ne voulez pas repartir parfumé(e) par une bonne odeur de grillade sauf si vous enchaînez avec une soirée bûcheron ou scout). Il y a même un superbe bar à cocktails à l’étage avec le soir où nous y étions que le bartender un peu désoeuvré faute de clients, normal peut-être un mardi soir.

On a nous proposé la banquette à touche-touche, on a préféré l’ambiance moins coloc de l’entrée, avec vue sur le splendide aquarium à fumeurs qui ont là un bien bel endroit pour eux, ça change du fumoir riquiqui ou du trottoir source d’ennuis avec les voisins. Attention, n'ayez pas peur si vous avez atteint la cinquantaine...la clientèle semble un peu « normée » : la trentaine, forcément barbus (pour les garçons!) , beautiful people, hipsters du Haut-Marais et autres apprenties-top, avec quelques moyens car ici ce n’est pas une cantina.
Et pourtant le service est charmant, souriant, « cool », presque à l’américaine, on pourrait s'attendre à « Bonjour,  comment allez-vous ?  Je suis Stéphanie et je vais m’occuper de vous ce soir ».  

Beaucoup (5) Beaucoup (10) Beaucoup (12)

Mais alors ? Et bien le hic est dans l’assiette avec des très belles surprises comme ce trio poutargue-citron-gingembre à refaire absolument à la maison, un trait d’huile d’olive et on est déjà en vacances ou cette saucisse de Patrice Meignan, un boucher-charcutier de Laval dans la Mayenne consacré par Gault et Millau en 2012, et si on allait s’installer dans la Mayenne ?
Malheureusement ce seront les deux seules bonnes surprises : la saucisse nage dans un jus sans fond, le gravelax de saumon ne trouve pas son équilibre sel-sucre, perturbé sans doute par la betterave et l’amande, c’est doucereux jusqu’à l’écœurement. D’autant qu’on se demande  qui a bien pu lever de cette façon les filets,  laissant matière brune et morceaux de peau cachés sous les fleurs ! Qu’il soit recouvert lui aussi de sucre et de sel… Et puis le gravelax c’est tout de même meilleur en aiguillette qu’en tranche ? Non ? Le débat est ouvert.
Si les gambas ne souffrent pas trop de la  légère sur-cuisson,  le risotto de riz noir est lui tout collant-pâteux, bio mais pas beau. Quant aux salades qui devaient arriver… elles se perdront dans l’immensité de la salle et n'arriveront jamais.

Beaucoup (2) Beaucoup (13) Beaucoup (14)

Voilà si on ajoute à cela un mauvais choix de vin, mais là  c’est un peu notre faute à vouloir faire les malins dans la rubrique « vins étranges » (insolites, inconnus, hors-piste) avec ce Savoie rustique et austère issu du cépage persan qui a failli disparaître, un peu austère et rustique, il lui faudrait quatre ou cinq ans, donnons du temps au temps…

Bref, PETIT MIAM, idéal pour la prochaine fashion-week (Darling, tu es formidable) mais pas plus, enfin pour nous car comme d’habitude tout ceci doit être lu à la lumière de notre totale subjectivité… Nous on retourne chez Jaja.
 

Nous avons choisi à la carte :

  • Gravelax de saumon label rouge, sphère de betterave, écume de lait d'amande et oeufs de saumon
  • Poutargue, citron et gingembre confit
  • Saucisse artisanale de Mr Meignan, purée pomme de terre et chou fleur, chutney de mangue
  • Gambas marinées au cumbawa, risotto nerone bio au lait de coco

Gravelax de saumon label rouge, sphère de betterave, écume de lait d'amande et oeufs de saumon Poutargue, citron et gingembre confit Saucisse artisanale de Mr Meignan, purée pomme de terre et chou fleur, chutney de mangue Gambas marinées au cumbawa, risotto nerone bio au lait de coco

 

                 Le pain                        Vin de Savoie Persan 2011             L'addition (2) : 98 €

Beaucoup (15) Vin de Savoie Persan 2011 Beaucoup (16)

 

Réseaux sociaux, commentaires... pour partager, c'est juste à la fin du billet !

 


Beaucoup (21) 7 rue Froissart

Beaucoup

7 rue Froissart, 75003 Paris (cliquez sur l'adresse pour afficher le plan)

Téléphone : 01 42 77 38 47

Métro : Saint-Sébastien Froissart

www.beaucoup-resto.com

Ouvert du lundi au samedi de 12:00 à 14:30 (15:00 le dimanche) et de 19:00 à 23:00 (22:30 le dimanche)

 

Retrouvez d'autres photos de Beaucoup en cliquant sur : BONUS PHOTOS !

 

VOUS AIMEZ ? Dites-le... c'est juste en dessous :-)