Aérogare des Invalides Chez Françoise (6) Chez Françoise (3)

Il fut un temps (1949) où pour prendre l’avion on se rendait d’abord à l’aérogare d’Air France aux Invalides pour enregistrer ses bagages. Pour ses voyageurs fortunés, la compagnie se devait d’offrir sur place une restauration de qualité et elle fit appel pour cela à Monsieur Rousseau qui gérait déjà le restaurant de l’Assemblée Nationale.
De fil en aiguille, vous connaissez la suite, on n’enregistre plus aux Invalides depuis longtemps même si Air France est toujours là. Les  propriétaires successifs ont continué à faire vivre "Chez Françoise" qui est devenu « la cantine des parlementaires » après avoir été celle de ceux qui s’envolaient.


C’est un endroit peu connu et son Chef, Philippe Léglise, brille d’ailleurs par sa discrétion. La discrétion est sans doute une des clefs du succès du lieu, les politiques peuvent s’y réunir sans tapage, l’Assemblée est juste à côté, dans le salon des premiers ministres par exemple. Le service est à l’image des trois singes de la sagesse « ne rien voir, ne rien dire, ne rien entendre ». Pas de tapage et pas de tape à l’œil non plus, on est dans le style bon restaurant de Province. N’y voyez aucune suffisance, au risque de nous répéter nous sommes des provinciaux exilés à Paris. Il faut passer derrière la bâtiment "d'Air France", une vieille porte vitrée qui peut faire penser à une entrée de collège ou de petite gare. On descend des escaliers sans tapis rouge, comme pour le coup des escaliers de réfectoire, pour arriver sur la place, en bas, en contrebas des pelouses des Invalides, un endroit invisible ou presque de l’extérieur, les paparazzi auront du mal à faire des photos. Par contre les chauffeurs ont la place de tourner et les voituriers sont là pour ceux qui ont perdu leur chauffeur et ça arrive : une vague de la mauvaise couleur ça peut vous tomber dessus tous les cinq ans, merci le quinquennat, moins soudain qu’un remaniement mais quand même ! En tous les cas, l’accueil est charmant et contrairement à ce que nous aurions  pu penser les inconnus ne sont pas regardés de haut, d’autant que les deux inconnus arrivent avec un coffret Smartbox à 49 euros !

Chez Françoise Chez Françoise (14) Chez Françoise (12)

Petite table dans un coin, poste idéal d’observation, un vieux sénateur dont nous tairons le nom, fête l’anniversaire de sa petite fille qui a l’air de s’ennuyer "grave" et trouve que le "joyeux anniversaire, lalala" entonné avec force et conviction par l'équipe en salle "ça  fout un peu la honte", petite ingrate ! Deux députés de partis opposés parlent à voix basse, mais avouons que nous n'avons pas vu beaucoup de têtes connues, en même temps, la cantine c'est plutôt le midi et de plus nous n’avions pas apporté le trombinoscope de l’Assemblée, encore moins celui du Sénat et nous ne sommes pas des fidèles de LCP (La Chaîne Parlementaire comme chacun sait) et donc des élus célèbres dans leur diocèse nous ont sans doute échappés...
Avec notre bon d’échange on a droit au Menu Parlementaire, une coupe de champagne, un verre de blanc, un verre de rouge, que demande le peuple ? Peut-être que le pain et le beurre ne soient pas déjà sur les tables, résultat : beurre mou et pain sec, ce qui reste un régime préférable à celui nommé "au pain sec et à l'eau".


Dans l’assiette, on est dans le classique bourgeois, la "nouvelle cuisine" de Gault & Millau n’a pas dû ébranler la carte dans les années soixante-dix, pas plus que la fusion food celle d’aujourd’hui. On sent qu’ici la tendance est plutôt conservatrice, un foie gras de canard sans beaucoup de puissance, un carpacio de saumon tranché épais, pourquoi pas mais pas le gressin industriel ! Le dos de morue est malheureusement beaucoup trop cuit, la chair du coup est un peu farineuse mais pour ceux qui aime la peau grillée de poisson, elle est croustillante. Une étrange et fade Tour de Pise mi navet-mi patate douce joue l'accompagnement.
Les desserts nous laisserons sur notre faim alors que nous cherchions simplement une fin, si les figues sont bonnes (c'est la saison), on devrait toujours se méfier des classiques revisités, une bonne loi on la conserve, c'est comme un bon vacherin.

Chez Françoise (5) Chez Françoise (11) Chez Françoise (7)

En même temps, rien de grave, on est ici dans un style brasserie, les prix ne sont pas outranciers pour Paris, pas mauvais c'est certain, mais pas mémorable non plus. N'oublions pas qu'ici un élu ou un électeur  peut s’offrir "une bonne conscience" pour 27 euros, c'est donné ou presque ! Ne vous précipitez pas pour autant, il ne s'agit que d'un "menu bonne conscience", un menu peu calorique et servi en quarante-cinq minutes, une vitesse qui doit pouvoir déstabiliser un sénateur !
Nous avons passé un gentil moment, malheureusement pas un bon moment gastronomique, mais un bon moment quand même et nous le répétons à l’envi, un restaurant c’est un tout et pas seulement l’assiette mais difficile cependant d'aller au-delà du  PETIT MIAM.


Nous avons préféré en traversant les quais nous retrouver sur les bords de Seine, les fameuses berges qui font hurler les automobilistes à qui on les a reprises : pique-niques bobo et hipster, "En attendant Rosa", le petit cousin de "Rosa Bonheur" du parc des Buttes-Chaumont, food-truck et petit vin rosé pas cher, un peu vert mais frais, guirlande d’ampoules multicolores, ici c’est la fête à neuneu, c’est popu-chic, pas toujours très bon mais le  service est "trop cool"...

Les Berges (2) Les Berges (5) Les Berges (3)

Et puis tout à coup, alors que nous repartions, qui voyons-nous sur les berges ? Assise les pieds au dessus de la Seine, le regard perdu dans le ciel étoilé ? N’est-ce pas la petite fille du vieux Sénateur qui boit une Kro en se roulant une cigarette qui fait rire ? Mais si !  "Joyeux anniversaire, lalala…".

A voir aussi cette vidéo du Monde, pour un autre regard que le nôtre.

 

Nous avons choisi parmi le Menu Parlementaire et le Menu du Jour :

  • Saumon de Norvège mariné à l'aneth, rémoulade de choux et pommes granny smith, gressini
  • Lobe de foie gras de canard mi-cuit, confiture de tomates au basilic, pain de campagne Poujauran grillé
  • Dos de morue fraîche poêlé, crème de curry, navets et patates douces
  • Vacherin aux poires du Chef Philippe, sorbet cassis, glace vanille
  • Figues rôties au romarin, sablé breton, sorbet cerise griotte

Saumon de Norvège mariné à l'aneth, rémoulade de choux et pommes granny smith, gressini (1) Lobe de foie gras de canard mi-cuit, confiture de tomates au basilic, pain de campagne Poujauran grillé (1) Dos de morue fraîche poêlé, crème de curry, navets et patates douces (1) Vacherin aux poires du Chef Philippe, sorbet cassis, glace vanille (1) Figues rôties au romarin, sablé breton, sorbet cerise griotte (1)

 

                Le pain                            Rully Clos La Folie 2012        Le coffret Smartbox + 28 €

Chez Françoise (8) Rully Clos La Folie 2012 Chez Françoise (1)

 

Réseaux sociaux, commentaires... pour partager, c'est juste à la fin du billet !

 


Chez Françoise (17) Rue Robert Esnault Pelterie

Chez Françoise

Aérogare des Invalides, 75007 Paris (cliquez sur l'adresse pour afficher le plan)

Téléphone : 01 47 05 49 03

Métro : Invalides

chezfrancoise.com

Ouvert tous les jours de 12:00 à 15:00 et de 19:00 à minuit

 

Retrouvez d'autres photos de Chez Françoise en cliquant sur :

BONUS PHOTOS !

 

Vous aimez ? Vous avez envie de partager avec vos amis ?... Dîtes-le... C'est juste en dessous :-)