Il Brigante (14) Il Brigante (10) Il Brigante (3)

Voilà bien une adresse qui nous rappelle pourquoi on aimait le Fooding ! Il faut courir rue du Ruisseau, le bobo propret aura peut-être un peu peur de s’encanailler dans le dix-huitième, mais bon en même temps on n’est pas loin de Montmartre et de la Mairie … En tous les cas, un vrai repaire de hipsters barbus et de jolies filles !
Il est plus que prudent de réserver surtout si vous voulez une petite table de deux pour roucouler dans la salle à manger - couloir, sinon il faudra prendre place à la table des dix hôtes et les dix places doivent être remplies, donc si vous êtes trois ne posez pas le sac à main ou le casque sur le siège libre, il sera comme tous les autres pris d’assaut. On vous conseille plutôt de rigoler dans le fournil que de roucouler dans le couloir mais ça c’est une affaire de goût et de cœur…

Il Brigante (2) Il Brigante Il Brigante (4)

Car c’est bien dans le fournil que ça se passe, attention à ne pas prendre un coup de manche de pelle en passant. C’est là que les ambassadeurs de la Calabre reçoivent et leurs soirées sont sacrément réussies. Salvatore Rototori et son comparse Domenico, sous l’œil des ancêtres de Salvatore, pétrissent, laissent reposer, étalent, coupent, garnissent, enfournent, défournent. Ça parle, ça chante, on s’interpelle, on boit du vin rouge comme quand on boit un petit vin blanc sous les tonnelles et quand les filles sont belles. Les pizzas sont larges comme la grande roue sur la place de la Concorde, un peu moins rondes peut-être, et fines comme quatre feuilles de pastilla ! La 18ème à 18 euros, ça au moins c’est simple, emporte sagement la bouche avec la Nduja, une sauce de saucisse calabraise, qu’elle rafraîchit aussitôt avec une roquette citronnée. Dans la tonno,il y a  évidemment du thon frais, on a failli passer dehors quand, à la commande, on a demandé si c’était avec du thon en boite. Il y avait aussi une pizza du soir à la mortadelle à la truffe blanche qui sentait sacrément bon dans l’assiette d’une voisine presque assise sur nos genoux, un parfum de reviens-y-très-vite et plein d’autres comestibles : scamorza, guanciale, supressata, capicolo, pecorino, bresaola…

Salvatore Rotiroti (1) Salvatore Rotiroti et Domenico Salvatore Rotiroti

Pour les desserts, bons au demeurant, on est moins fans même si on reconnaît là enfin une vraie panna cotta qui se tient sans avoir forcé sur la gélatine et un vrai caramel maison, bravo ! Mais n’importe quel dessert paraîtrait fadassou après les soucoupes volantes de Salvatore qui est aussi l’âme de cette maison : depuis quand n’avions nous pas été accueillis par une chaleureuse poignée de main dans un restaurant où on n’est pas connus ? Depuis quand n’avions nous pas entendu un accent aussi chantant et chaleureux ? Depuis quand n’avions nous pas trinqué au milieu d’une salle de vingt mètres carrés avec un petit alcool de Calabre qu’on aimerait de contrebande et un pizzaiolo si heureux de régaler sa troupe ? Il a le sourire communicatif et même quand on nous dit qu’il faut libérer la table pour laisser la place à ceux qui attendent, Jack le bougon qui ne parle pas italien se surprend à dire « è sì, sì, subito, normale », peut-être le second effet du Montepulciano d’Abruzzo ? Il y a de la buée sur les vitres, du rouge aux joues et de la bonne humeur  partout : si ça c’est pas une bonne table ! MIAM !

Il Brigante (5) Il Brigante (6) Il Brigante (7)

 

Nous avons choisi :

  • Pizza tonno : tomate, mozzarella, thon champignon, oignon rouge
  • Pizza 18ème : tomate, mozzarella, mozzarella bufala, poivron, shitaké, Nduja, roquette, bresaola, marinade citron
  • Tiramisu au citron
  • Panna cotta, caramel beurre salé

L'addition (2) : 64.50 €

Pizza tonno Pizza 18ème Tiramisu au citron Panna cotta au caramel beurre salé Montepulciano Dragani Il Brigante (9)

  

Réseaux sociaux, commentaires... pour partager, c'est juste à la fin du billet !

 


Il Brigante (8) 14 rue du Ruisseau

Il Brigante

14 rue du Ruisseau, 75018 Paris (cliquez sur l'adresse pour afficher le plan)

Téléphone : 01 44 92 72 15

Métro : Jules Joffrin, Lamarck-Caulaincourt

Ouvert du lundi au samedi de 12:00 à 14:30 (sauf le samedi) et de 19:30 à 23:30

 

VOUS AIMEZ ? Dîtes-le... c'est juste en dessous :-)