Carbonnade flamande, frites Fricandelle, frites, salade Chez La Vieille (11)

Nous entendons déjà les gastronomes grincheux nous dirent que ceci n’est pas de la gastronomie et qu’encore une fois la cuisine du Nord est réduite à son folklore et son passé.
Nous savons bien qu’il n’y a pas que la carbonnade et les fricandelles dans le Nord, nous qui nous sommes régalés à La Laiterie où officie Nicolas Gautier, quand il n’invite pas Julien Diaz pour un vrai dîner à quatre mains et aussi chez Florent Ladeyn qui n’est pas que médiatique, loin s’en faut ! Des évènements comme « Mange, Lille ! » témoignent d’ailleurs de cette vivacité, de cette créativité.
Mais dans le même temps nous qui aimons les tables étoilées, les kaisekis japonais, Alexandre Mazzia, David Toutain, la bistronomie… nous aimons aussi les cuisines régionales. Elles sont locavores sans le savoir et depuis tout le temps, pas pour réduire une empreinte carbone dont on ignorait alors l’existence mais par simple bon sens : on cuisine ce que les saisons nous donnent chez nous ou à côté. La potée auvergnate, la flougnarde limousine, les tourtous d’Egletons, le cassoulet de Castelnaudary, la tielle de Sète, l’éclade d’Oléron, le pâté lorrain et donc aussi les croquettes de crevettes du Nord racontent des histoires « du pays », des histoires de famille, de recettes transmises de génération en génération, de secrets, de petits trucs…

Chez La Vieille (9) Chez La Vieille (8) Chez La Vieille (20)

Qu’y avait-il dans cette carbonnade très bonne ? Du bœuf, de la bière, des oignons, sans doute aussi du pain d’épices, mais peut-être également du sucre roux, du laurier et quoi d’autre encore ? Une dame « à côté » disait à sa vielle amie en baissant la voix, qu’elle, elle y broyait quelques spéculoos ! Ces plats ont quelque chose de rassurant, ils portent en eux le partage comme les auberges ou ici les estaminets que l’Académie décrivait au début du dix-neuvième comme « des assemblées de buveurs et de fumeurs ». Dans un estaminet, on trouvait donc de la bière et du tabac et puis aussi à manger, plus tard.

Chez La Vieille (4) Chez La Vieille (6) Chez La Vieille (3) Chez La Vieille (2) Chez La Vieille (21) Chez La Vieille (90)

Chez La Vieille est un estaminet un peu « fantasmé », un peu comme avant, et c’est bien connu « avant c’était mieux », paniers en osier, cafetière en métal émaillé, jeux anciens, en bois forcément, vaisselle de broc. Le service jeune et décontracté en est presque anachronique ! Mais c’est bien ainsi, et cela marche tellement bien que l’équipe qui a imaginé cet estaminet en a ouvert deux autres et on vous aura prévenu… il vaut mieux réserver, MIAM.

 

Nous avons choisi :

  • Croquettes aux crevettes
  • Pâté aux pruneaux
  • Fricandelle, frites, salade
  • Carbonnade flamande, frites

L'addition (2) : 44.80 €

Croquettes aux crevettes Pâté aux pruneaux Fricandelle, frites, salade (1) Carbonnade flamande, frites (1) Chez La Vieille (10) Chez la Vieille

 

Réseaux sociaux, commentaires... pour partager, c'est juste à la fin du billet !

 


Chez la Vieille (19) 60 rue de Gand

Chez la Vieille

60 rue de Gand, 59000 Lille (cliquez sur l'adresse pour afficher le plan)

Téléphone : 03 28 36 40 06

estaminetlille.fr/chezlavieille/

Ouvert du lundi au samedi de 12:00 à 14:00 et de 19:à0 à 22:30 (23:00 le samedi)

 

Vous aimez ? Vous avez envie de partager avec vos amis ?... Dîtes-le... C'est juste en dessous :-)