Spaghetti Benedetto Cavalieri, poutargue, brocoli, épinard (2) Jambon San Daniele 25 mois Fritto misto

C’était le dernier jour de l’année 2014. On sait pourquoi cela nous semble si loin tant les uns et les autres avons depuis été traumatisés, indignés, si malheureux mais jamais résignés. Nous sommes Charlie, nous sommes policiers, nous sommes juifs, nous sommes agent d’entretien, nous sommes tous ceux qui ont été tués et blessés.
Alors repensons à cette escapade à Venise parce qu’ils ne nous enlèveront jamais notre attachement viscéral à la vie, parce que c’est un très joli moment de douceur.

Murano (2) Murano (1) Murano (3)

On quitte la Sérénissime pour la petite île de Murano, un peu touristique il est vrai, mais par moins trois degrés nous n’étions pas si nombreux à déambuler dans la ville du joli verre. On reprend un autre vaporetto pour l’île encore plus petite de Burano.

Burano (1) Burano (2) Burano (3)

La ville aux maisons de couleur est balayée par un vent glacial, le soleil perce enfin, un pont que l’on traverse à pied et nous voici dans l’île de Mazzorbo, de plus en plus petite, de moins en moins peuplée.

Mazzorbo Mazzorbo (3) Mazzorbo (1)

Nous ne venons pas ici par hasard, il y a bien longtemps (et pour une fois !) nous avons réservé. Nous souhaitions découvrir la cuisine de la Chef Antonia Klugmann mais malheureusement, comme beaucoup d’autres grandes tables vénitiennes, la Chef et son équipe ferment boutique de novembre à mars. Mais pour notre chance la « vinoteca » reste ouverte un peu plus longtemps, même si c’était le dernier jour avant là aussi de fermer. Nous arrivons au bord de cette lagune, personne, nous voilà au milieu de cette petite vigne et de ce domaine (toujours propriété de la ville de Venise). Ici la famille Bisol, des viticulteurs qui produisent du Prosecco dans le Veneto, ont redonné vie à ces quelques ares déjà emmurés au quatorzième siècle, déjà au pied du campanile. Ici on cultive le Dorona, un cépage blanc déjà cultivé au quinzième siècle. Nous ne l’avons pas goûté, la bouteille de cinquante centilitres en verre de Murano et à l’étiquette à la feuille d’or s’affiche à plus de cent cinquante euros. Nous avons préféré faire confiance à notre hôte qui nous a promenés partout en Italie, à la découverte de vins étonnants, certains produits par la famille Bisol.

Vino La Dorona (1) Vino La Dorona Vino La Dorona (2)

Quand nous poussons la petite porte, nous découvrons une salle où ont été dressés... deux couverts. Le responsable nous propose de nous laisser guider, nous le faisons avec plaisir, nous avons vu les jardins réservés à la culture de spécialités vénitiennes, les viviers accueillent les poissons de la lagune, les grosses boules de pain blanc, bio forcément, venaient de sortir du four. Les petites bouteilles de Dorona, vides, sont de jolis soliflores.
C’est le plus joli des menus pour clore une année qui vous a vus dire vos préférences de nos bonnes tables (voir la newsletter de janvier). Un menu qui rassemble tout ce que nous aimons : d’abord de jolis produits comme ce jambon de San Daniele qui nous fait oublier un instant les jambons ibériques, ensuite une approche locavore raisonnée : les légumes du jardin, les poissons de la lagune, enfin le respect des saisons.
Nous avons découvert les pâtes de la maison Benedetto Cavalieri, une des meilleures productions italiennes, « la meilleure » nous dira notre hôte. Nous avons découvert comment en faire un plat sublime avec quelques copeaux de poutargue, quelques fleurettes de brocoli et feuilles d’épinard. Pas de chou kale et autres produits à la mode !

Venissa Via della Vigna (1) Via della Vigna (2)

Nous avons découvert que le fritto misto que l’on trouve, souvent pour le pire, à la carte de toutes les tables touristiques de Venise pouvait être un plat d’exception. Du calamar, des supions, du mulet, de l’anguille, une panure de polenta d’un jaune d’or pâle comme un joli chardonnay, des fritures différentes, des cuissons séparées, aucune trace d’huile, c’est un plat d’une incroyable légèreté.
Le fromage au lait cru et entier de vache vient de la région des Dolomites, de la ferme Cortina, la ferme de la sœur de la femme de notre hôte qui y retournera comme chaque année en janvier pour apprendre à le faire. On y retrouve des grains de raisin Dorena, produit à quelques mètres de nous, qui y ont été glissés comme par malice. Le dessert est un simple sorbet d'abricots cueillis à la saison dans le verger, brut et innocent.
Le soleil rasant est de plus en plus bas. Voilà déjà deux heures que nous écoutons les histoires de notre hôte, son accent si chaleureux, on trempe du pain frais dans de l’huile d’olive, Nina Simone chante son premier album « Little blue girl » (1948), ce moment est une parenthèse, un temps de respiration. Nous nous promettons de revenir et de dormir aussi ici, sous les toits, réveillés par les cloches et les sécateurs. Le soleil est de plus en plus bas, il est temps de partir pour une autre île de la lagune, l’île de Torcello, qui accueille aujourd’hui quatorze habitants après en avoir accueilli plus de vingt mille à l’époque byzantine, elle rivalisait alors avec Venise. Le temps parfois ne fait rien à l’affaire. Il n’en demeure pas moins que la Basilique di Santa Maria Assunta, édifiée au onzième siècle nous a plus ému que la place Saint-Marc, même si nous avons refusé que les anges de l’incroyable mosaïque dorée pèsent nos âmes de peur d’être entraînés en enfer ! Il parait  que la gourmandise est un péché…

Torcello (1) Torcello (2) Torcello (3)

Oui c’était une bien belle journée que cette dernière journée de l’an 2014, MIAM MIAM pour cette si jolie table, comme un pied de nez à l’avenir immédiat, de la douceur dans un monde de brutes.

Notre déjeuner :

  • Jambon San Daniele 25 mois - Jambon cuit de Trévise 8 mois
  • Spaghetti Benedetto Cavalieri, poutargue, brocoli, épinard
  • Fritto misto
  • Fromage de vache de Cortina
  • Sorbet maison aux abricots
  • Pain maison

Jambon San Daniele 25 mois et jambon cuit de Trévise 8 mois Spaghetti Benedetto Cavalieri, poutargue, brocoli, épinard (3) Fritto misto (2) Fromage de vache de Cortina (1) Sorbet maison aux abricots Pain maison

 

Les vins italiens :

  • Santi Angeli Manzoni bianco 2012
  • Pinot Grigio Abbazia di Novacella 2011
  • Maeli Carmo 2011
  • Private Cartizze 2012
  • Maeli Rosso 2011

L'addition (2) : 106 €

Santi Angeli Manzoni bianco 2012 Pinot Grigio Abbazia di Novacella 2011 Maeli Carmo 2011 Private Cartizze 2012 (1) Maeli Rosso 2011 Via della Vigna

 

Réseaux sociaux, commentaires... pour partager, c'est juste à la fin du billet !

 


Via della Vigna (3)

Via della Vigna

Fondamenta Santa Caterina 3, 30142 Isola de Mazzorbo, Venezia (cliquez sur l'adresse pour afficher le plan)

Téléphone : 00 39 041 52 72 281

viadellavigna.it

Pour les horaires d'ouverture, contactez le restaurant (a priori, ouvert le midi et le soir toute l'année, sauf en janvier)

 

Vous aimez ? Vous avez envie de partager avec vos amis ?... Dîtes-le... C'est juste en dessous :-)