Le Perchoir (5) Le Perchoir (4) Le Perchoir (12)

C’est donc ça un endroit branché ? Une terrasse sur un toit, pardon un rooftop, « comme à New York ou à Berlin ». Paris ne veut plus être à la traîne. Forcément il faut une file d’attente, longue c’est mieux. Le branché peut attendre une heure ou plus pour pouvoir entrer et dire en sortant, « j’y étais ». Il y a forcément un contrôle au rez-de-chaussée, la sécurité veille à la file d’attente et vous dit si vous approchez d’elle
    « - Il faut faire la queue Messieurs !
    - Même si on a réservé au restaurant ?
    - Ah non Messieurs, là c’est différent. Quel est votre nom ?
La sécurité avant regardait un gros cahier tout gribouillé en faisant glisser son gros doigt de haut en bas, puis de bas en haut si elle ne vous trouvait pas. Aujourd’hui elle consulte son IPad en touchant l’écran avec son gros doigt. Elle vous regarde dans les yeux :
    - Vous pouvez y aller Messieurs, l’ascenseur est là ».

Le Perchoir (13) Le Perchoir (7) Le Perchoir (9)

Et voilà comment on a eu l’impression de passer la douane américaine ou russe, comme vous voulez. La terrasse sur le toit du Perchoir est bien jolie et descendre par l’escalier est bien plus rigolo que par l’ascenseur pour mater les bureaux et les gens qui travaillent tard. Pas d’horaires dans les startups, on travaille jour et nuit dans des espaces de coworking et on prend des verres sur les rooftops donc…
En fait c’est le bar qui est intéressant ici ou plutôt le bar sur terrasse. Il n’est peut-être pas utile de s’attarder au restaurant sauf pour éviter la queue… mais ça fait cher la tactique  : pas de carte, un seul menu à 48 €, bien évidemment un menu carte blanche mais avec amuse-bouche et quel amuse-bouche, une pulpe de tomate à tartiner, pardon une polpa di pomodore, cela change tout. Tout à coup on dirait de la cuisine et plus de la dînette. Heureusement le pain de Chez Michel, même seul, est toujours aussi gourmand.

Le Perchoir (10) Le Perchoir (11) Le Perchoir (3)

Un drôle de trio d’entrées : du foie de lotte, une sucrine et le plat signature du Perchoir, la  chips de pomme de terre avec une tranche de thon snacké surmontée de poireaux frits et assaisonnée d’une mayonnaise épicée au chipotle. C’est avec ce plat que la sous-cheffe du Perchoir, Morgane Hurbourg avait fait partie des lauréats du concours cuisine « Sosh aime les inRocKs Lab ». Nous avions rencontré Morgane à la Gaîté Lyrique, nous avions voté pour son plat et cela nous avait donné envie de venir ici. La suite tente de s’approprier les symboles de la gastronomie en sortant les plats en cuivre. On y trouve une belle côte de cochon et aussi des légumes, mais ici les cuivres ne servent qu’à la présentation. N’empêche c’est bon, plus canaille que gastro à l’image des desserts comme à la maison, mais justement on n’est pas à la maison. Remarquez à la maison on ouvre les bouteilles devant nos invités, pas dans l’arrière-cuisine. Cela fait des années qu’on ne nous avait pas emmené une bouteille déjà débouchée à table, en même temps c’est peut-être une tradition serbe. Ce rouge que nous avons choisi à l’Est s’appelle Obecanje qui veut dire « Promesse » en serbe. Des vieux ceps de gamay lui donnent ce goût de petits fruits rouges bien mûrs, un vin étonnant produit par Estelle et Cyrille Bongiraud, deux Français partis pour une aventure viticole en Serbie.

Porc, pommes de terres au citron, jeunes légumes Porc, pommes de terres au citron, jeunes légumes (3) Tarte aux abricots et fruits rouges, crème citron

On ne sort pas avec la faim, ce n’est pas mauvais, le service n’est pas désagréable, la salle est jolie même si les tables sont à touche-touche mais voilà finalement peut-être que les lieux branchés ce n’est pas notre truc ! Ou alors on est tellement snobs qu’on continue à préférer les rooftops newyorkais et berlinois. Bref à vous de voir si rooftop ou roof pas top, mais en tout cas ce sera un PETIT MIAM pour nous.

Le menu carte blanche :

  • Polpa di pomodore
  • Foie de lotte, sucrine et thon snacké sur une chips de pomme de terre
  • Porc laqué au sirop d'érable, pommes de terres au citron, jeunes légumes
  • Tarte aux abricots et fruits rouges, crème citron

Amuse bouche (1) Foie de lotte (1) Sucrine Tataki de thon (1) Porc, pommes de terres au citron, jeunes légumes (1) Tarte aux abricots et fruits rouges, crème citron (1)

 

       Le pain de Chez Michel      Francuska Vinarija Obecanje 2011     L'addition (2) : 141 €

Le Perchoir (1) Francuska Vinarija Obecanje 2011 Le Perchoir

 

Vous aimez ? Vous avez envie de partager avec vos amis ?... Dîtes-le... C'est juste en dessous, à la fin du billet :-)

 


Le Perchoir

14 rue Crespin du Gast, 75011 Paris - Métro : Ménilmontant

Téléphone : 01 48 06 18 48 - www.leperchoir.fr

Ouvert du mardi au samedi 19:00 à 22:30

Le Perchoir (15) 14 rue Crespin du Gast