Café Bras (7) Café Bras (14) Café Bras (12)

Voilà bien des mois que nous voulions aller à Rodez. Pas pour la Cathédrale qui pourtant mérite le détour, et quel détour. Pas pour le café Bras dont nous allons parler qui pourtant régale et ne déçoit pas. Non nous voulions y aller pour l’enfant du pays, né ici il y a déjà si longtemps et tellement toujours vivant, son regard d’enfant, ses outrenoirs, ses noirs-lumières, sa voix, cette façon de vous ouvrir le monde à coup de noir, à coup de brous de noix, des toiles comme des poitrails de taureau de l’Aubrac, noirs et bruns, brutes et bruts. La rencontre à Rodez est belle, Pierre Soulages est chez lui, un musée de son vivant, des cubes d’acier rouillé, en dialogue avec la Cathédrale, un peu plus loin, un peu plus haut. L’adresse ? Jardin du Foirail.

Rodez (1) Musée Soulages Musée Soulages (6)

Le Café Bras prolonge avec subtilité la rencontre. 31 euros pour la cuisine signée par les Bras, attention pas de gargouillou ici, ni de service ou de produit trois étoiles, ne rêvons pas ! Mais le père et le fils ne se moquent pas de leurs hôtes et voilà une table de musée qui peut en raconter à bien d’autres. Si les Bras signent la carte, c’est Christophe Chaillou qui dirige les cuisines. Les Bras ne confient pas leur nom au premier venu et le Chef d’ici a d’abord passé trois ans à Laguiole et s’est imprégné de l’esprit de la maison, de la famille. L’aubergine en entrée, cuite à basse température et sous vide, se donne des airs du Sud mais elle est bien d’ici car les producteurs locaux sont mis à l’honneur. Cette entrée surprise est d’une simplicité rafraîchissante et le pain au levain lui va bien. A suivre deux jolis plats, goûteux, cuisson parfaite, créativité et sobriété, que demander de plus pour un déjeuner à ce prix-là ? Oserons-nous dire que nous avons adoré le chou-fleur, si peu cuit, à peine bruni, comme passé sur le grill. Que ce légume est à redécouvrir ! Pourquoi le kale et pas le fleur ? Et si nous annoncions l’année du chou-fleur ? Voilà bien des propos de bobos parisiens !

Musée Soulages (9) Musée Soulages (10) Musée Soulages (11)

L’assiette de fromages est à l’évidence d’ici et nous avons découvert avec un plaisir non feint l’Ecir de l’Aubrac, un fromage au lait cru de vache à la pâte fondante et blanche. La tarte au citron tient la route, foi d’amateurs d’acidité dans les desserts. La carte des vins est jolie même si la route nous a retenus d’en découvrir plus, le service est attentionné et sympathique, la salle est un peu froide mais on s’en fout, les yeux plein des toiles de Soulages, alors MIAM MIAM ou Outre-Miam si vous préférez…

Café Bras (17) Café Bras (16) Café Bras (25)

PS : La tentation fût grande mais aucun jeu de mot avec Soulages… ouf.
 

Notre déjeuner :

  • Aubergine, fenouil, olives séchées
  • Cuisse de pintade grillée, courgette farcie et pesto au vieux Rodez
  • Filet de thon blanc snacké, tomate et bouillon à la coriandre
  • Premiers choux-fleurs
  • Fromages du jour : brebis, chèvre et vache
  • Tarte au citron, basilic, quelques meringues

Aubergine à la grecque, fenouil, olives séchées Cuisse de pintade grillée, courgette farcie et pesto au vieux Rodez (2) Filet de thon blanc snacké, tomate et bouillon à la coriandre Premiers choux-fleurs Fromages du jour - brebis, chèvre et vache (1) Tarte au citron, basilic, quelques meringues

 

                 Le pain de Girbelle dit "Miols" à Bozouls                          L'addition (2) : 81.30 €

Café Bras (13) Café Bras (22) Café Bras (28)

 

Vous aimez ? Vous avez envie de partager avec vos amis ?... Dîtes-le... C'est juste en dessous, à la fin du billet :-)

 


Café Bras - Musée Soulages

Jardin du Foirail - Avenue Victor Hugo, 12000 Rodez

Téléphone : 05 65 68 06 70 - www.cafebras.fr

Ouverture :

  • en février, mars, novembre et décembre : du mercredi au dimanche de 12:00 à 14:00 et le samedi de 19:30 à 21:00
  • d'avril à octobre : du mardi au dimanche de 12:00 à 14:00 et le samedi de 19:30 à 21:00

Café Bras