Crevette bleue à la veracruzana, huile d'ail, olives, avocat Thon toasté, baies de sureau, yuzu, avocat (1) Poulpe croustillant, crumble de noisette, pommes de terre saumurées, cresson (1)

Voilà donc la nouvelle coqueluche des New-Yorkais, enfin de certains. Cosme est grand, beau, bruyant, contemporain, un peu mexicain, cher et à la mode.
A sa tête, le Chef Enrique Olvera, dont certains critiques gastronomiques n’hésitent pas à dire qu’il est au Mexique ce que René Redzepi est au Danemark ou Ferran Adrià à l’Espagne. On ne l’a pas perçu mais s’ils le disent…

Cosme (8) Cosme (7) Cosme (5)

Attention, le Mexique est ici revu et corrigé, Olvera en a assez de l’approche caricaturale de la cuisine mexicaine proposée aux USA, plus proche de la junk food que de la grande cuisine. Il propose donc une approche plus contemporaine à l’image de cette crevette bleue crue avec la fameuse sauce de Veracruz qui se prépare avec des tomates vertes, de l’oignon, de l’ail, des olives, des piments et des épices. La chair douce prend un coup de fouet, c’est plutôt bien vu mais pas nourrissant… Le thon quant à lui pourrait être de partout, d’ici, du Mexique ou de la vieille Europe bistronomique, il est internationalement bon. Le poulpe est amusant, c’est peut-être la première fois que nous le goûtons croustillant, comme en tempura. Les calamars sont eux en bouillon et on pourrait écrire la même chose que pour le thon. Bref il vaut mieux ne pas avoir très faim et un compte bien rempli. Le vin le moins cher de la carte est un bourgogne aligoté de chez nous, c’est vexant ! Un blanc vif et minéral, mais très vert et malheureusement servi glacé. Pas étonnant de le trouver ici car si on a bien compris François Ecot était importateur de vins aux USA avant de devenir vigneron. On a découvert trop tard la carte des mezcals et c’est sans doute le bon choix à faire.

Cosme (3) Cosme (1) Cosme (6)

Bref, à la mode, à la mode et donc cher-cher, pour le prix on nous proposera aussi d’acheter le nouveau livre du Chef mais on a redouté l’excédent de bagages, la belle excuse.
MIAM pour Cosme qui ne nous a pas vraiment séduits sans nous déplaire. Nous n’avons pas pu nous empêcher de penser à notre dîner chez Maravillas dans le Queens, bien plus roots…, la cuisine mexicaine que le Chef semble ne pas trop apprécier. 

 

Nous avons choisi à la carte :

  • Crevette bleue à la veracruzana, huile d'ail, olives, avocat
  • Thon toasté, baies de sureau, yuzu, avocat
  • Poulpe croustillant, crumble de noisette, pommes de terre saumurées, cresson
  • Calamars, artichaut, bouillon de paprika, aioli, origan
  • Bourgogne aligoté Les Exaltés 2014
  • L'addition (2) : 167.67 $

Crevette bleue à la veracruzana, huile d'ail, olives, avocat (2) Thon toasté, baies de sureau, yuzu, avocat Poulpe croustillant, crumble de noisette, pommes de terre saumurées, cresson (2) Calamars, artichaut, bouillon de paprika, aioli, origan (1) Bourgogne aligoté Les Exaltés 2014 (2) Cosme (2)

 

Vous aimez ? Vous avez envie de partager avec vos amis ?... Dîtes-le... C'est juste en dessous, à la fin du billet :-)

 


Cosme

35 E 21 Street, New York NY 10010 - Téléphone : 00 1 212 913 9659

Métro : 23 Street (N-R-4-6) - cosmenyc.com

Ouvert du lundi au vendredi de 12:00 à 14:30 et du lundi au dimanche de 17:30 à 23:00 (minuit le vendredi et le samedi), brunch le samedi et le dimanche de 11:30 à 14:30

Cosme 35 E 21st St