Restaurant IDA (6) Restaurant IDA (4) Restaurant IDA

Alors que l’été semble vouloir nous quitter, dîner chez Denny Imbroisi est une belle façon de le retenir et de prolonger l’esprit des vacances. D’autant plus que la saison redémarre avec un nouvel écrin pour sa cuisine. La salle des débuts, d’inspiration trattoria et à la décoration contrainte par le poids des investissements a laissé la place à une salle chic, d’inspiration Riviera. Denny a fait appel au  bureau d’études Polyèdre d’Emilie Pineau-Valencienne, interior designer et Eric Douetté, architecte d’intérieur diplômé de l’école Boulle.

On n’est plus rue de Vaugirard, on est dans un palace de Capri, on oublie le scooter, on imagine être venus en décapotable, une italienne forcément. Les couleurs sont franches, un rouge comme un rouge à lèvres d’amoureuse, un bleu comme parfois celui de la belle bleue, le velours est sensuel. Il y aussi cette banquette en cuir rose poudré comme celle de la décapotable fantasmée. Pour les nostalgiques, les carreaux de ciment noirs et blancs du début sont restés dans la première salle. Les tables en joli noyer ont gagné en largeur pour le confort du mangeur et tant pis si Denny a dû renoncer à des places pour cela (attention, la réservation est du coup d’autant plus nécessaire).

Il y a eu un important travail autour de l’acoustique, on parle désormais en s’entendant et sans gêner ses voisins. Même la façade a été changée, coupant la salle des bruits de la rue. Bref, vous le savez, nous étions déjà fans dès les débuts, nous le sommes encore plus aujourd’hui, « plus qu’hier, moins que demain », gravait-on adolescents sur les arbres… Denny Imbroisi est un Chef amoureux et joyeux, c’est une chance pour ses hôtes qui découvrent une cuisine amoureuse et joyeuse ! Mais plus que cela encore, une cuisine subtile, créative, conviviale, précise, italienne, voyageuse, généreuse…

Restaurant IDA (7) Restaurant IDA (8) Restaurant IDA (5)

Ce soir-là il y avait des classiques, des incontournables, comme les pâtes à la carbonara avec de la joue de porc frottée avec du sel, du poivre, du sucre, du thym, du fenouil et d'autres épices avant d’être mise à sécher pour devenir enfin le fameux guanciale, un gras franc de goût et délicat en même temps. Il y avait surtout les gnocchi alla Norma, qui peuvent être une bête ritournelle ou une grande œuvre comme ici, une partition simple sur le papier, trois ingrédients dont la ricotta salée râpée (par pitié pas de ricotta fraîche !). On aurait aimé les déguster en écoutant La Callas interprétant la Norma de Bellini, compositeur né comme cette recette à Catane en Sicile… deux heures et trente-deux minutes, bien plus de temps qu’il n’en faut pour se régaler de ces gnocchi tièdes, fondants, rassurants, plus joyeux que la vie de Norma mais quand même, que les deux vont bien ensemble ! Il y avait aussi ces pâtes all’Amatriciana devenues si tristement célèbres depuis le tremblement de terre qui a détruit la ville d’Amatrice, guanciale à nouveau, tomates et pecorino cette fois, une recette du XVIIIème siècle.

Restaurant IDA (2) Restaurant IDA (1) Restaurant IDA (3)

Il y avait aussi ce poulpe grillé et cette gelée tremblotante de tomates, parfaite car à température ambiante et les dernières tomates de plein champs ou ce turbot cuit à la plancha avec l’arrête pour préserver naturellement l’humidité de la chair délicate qui n’aime pas être heurtée par des cuissons violentes. Ce bar si doux, si soyeux, si chic avec son émulsion de champagne et presqu'à l’opposé, ce thon brut japonisant avec les pickles de légumes et un fromage encore différent.
Si un nouvel écrin accueille désormais la cuisine de Denny Imbroisi, lui n’a pas changé, puisant dans ses racines italiennes une inspiration chaleureuse. Mais on sent ici ou là l’envie, encore retenue, d’aller plus loin, ailleurs, n’oublions que Denny connaît aussi les cuisines étoilées dont celle de Ducasse avec lequel il travaillait encore au Jules Verne avant de partir vivre son aventure à lui. Le voilà confiant et doutant mais l’acte II sera, on en est certains, encore plus réussi que le premier, c’est peu vous dire… 

 

Découvrez parmi  la nouvelle carte de Denny Imbroisi :

  • Bar, nectarine, courgette, seltz de champagne
  • Tataki de thon, Grana Padano, légumes confits,vierge sésame noir, balsamique
  • Poulpe grillé, gelée de tomates, tomates anciennes
  • Spaghettoni alla Carbonara, jaune d’œuf coulant, sauce guanciale
  • Gnocchi di patate alla Norma, aubergine confite, basilic
  • Bucatini all'Amatriciana
  • Turbot à la plancha, lentilles, betteraves, sauce beurre-noisette
  • Baba au limoncello
  • Tiramisu, figue, amarena, crème mascarpone Disaronno,
    brisures d’amaretti

Bar, nectarine, courgette Tataki de thon, Grana Padano, légumes confits,vierge sésame noir, balsamique (3) Poulpe grillé, gelée de tomates, tomates anciennes (1) Spaghettoni alla Carbonara, jaune d’œuf coulant, sauce guanciale (1) Gnocchi di patate alla Norma, aubergine confite, basilic Bucatini all'Amatriciana (1) Turbot à la plancha, lentilles, betteraves, sauce beurre-noisette (2) Baba au limoncello (1) Tiramisu, figue, amarena, crème mascarpone Disaronno, brisures d’amaretti

 

Vous aimez ? Vous avez envie de partager avec vos amis ?... Dîtes-le... C'est juste en dessous, à la fin du billet :-) 

 


IDA par Denny Imbroisi

117 rue Vaugirard, 75015 Paris - Métro : Falguière

Téléphone : 01 56 58 00 02 - www.restaurant-ida.com

Ouvert du lundi au samedi de 12:30 à 14:30 et de 19:30 à 22:30