22 juin 2015

Aubergine & Cie - Montrouge : Et si on découvrait (enfin) la périph’nomie ?...

Combien de fois, les uns et les autres, arrivant Porte d’Orléans, avons-nous tourné à gauche ou à droite pour se plonger dans l’enfer du périphérique ? Et pourtant, il suffit d’aller tout droit, de faire deux ou trois cents mètres et de se poser chez Aubergine & Cie (oui, c’est  un drôle de nom), un havre de paix gastronomique à quelques pas de Paris mais de l’autre côté du périphérique, ce qui pour un Parisien semble souvent un voyage au bout du monde ! Et pourtant le métro est à six minutes sans se... [Lire la suite]

12 juin 2015

Restaurant Gérald Garcia - La Pomarède : La vie de château...

Alors qu’au Château de Versailles la polémique enfle autour du Vagin de la Reine, l’œuvre monumentale d’Anish Kapoor, une partie de pétanque se joue dans la cour du Château de La Pomarède. Des saucisses de Toulouse sont mises à griller sur le barbecue par les animateurs du concours, à peine distraits par les va-et-vient des touristes qui s’installent au château et au presbytère. Tout est dit, il y a un monde entre le microcosme parisiano-arty-culinaire et la vraie vie ici. D’ici on surplombe la plaine du Lauragais, pour un peu on... [Lire la suite]
02 juin 2015

A. Noste - Paris 2 : A La Table de Julien Duboué...

Nous avions déjà eu l’occasion de succomber à la cuisine d’esprit bistrot de Julien Duboué à l’époque où il était le Chef d’Afaria et on se souvient toujours de ses couteaux aux cèpes ou de son incroyable soufflé au chocolat généreux et puissant. On avait aussitôt acheté le livre, Esprit Bistrot (Editions Mes Meilleures Recettes), écrit avec ses compères de l’Ami Jean, de la Régalade, de la Cantine du Troquet et de Chez Michel. Stéphane Jego, Bruno Doucet, Christian Etchebest, Thierry Breton et donc Julien Duboué ont écrit une... [Lire la suite]
16 mai 2015

IDA par Denny Imbroisi - Paris 15 : Un parfum d'Italie...

Ça serait si simple de réduire Denny Imbroisi au rôle du charmeur de filles italien de Top Chef saison 2012 ! Simple et bête aussi. Le Chef Imbroisi est d’abord un artisan du goût et il le prouve dans son nouveau et premier restaurant à lui, rien qu’à lui. C’est aussi un travailleur et un entrepreneur. Il aurait pu tranquillement rester en haut de la Tour Eiffel dans les cuisines de Ducasse à mettre en œuvre une cuisine créée par un autre et profiter de sa notoriété et d’une image par procuration. Cela semble mal le... [Lire la suite]
27 avril 2015

1728 - Paris 8 : Des Frechon's boys chez La Fayette...

© 1728 (Asperges et Tarte chocolat banane) Nous avons découvert un nouveau lieu créé… en 1728 ; Alain Ducasse lui a consacré une place dans le guide-beau livre de ses cents coups de cœur à Paris, J'aime Paris (Alain Ducasse Edition). Mais c’est surtout ici que La Fayette tenait salon pendant les dernières années de sa vie, infatigable défenseur de la liberté que celui qui s’embarqua à bord de L’Hermione pour rejoindre les Amériques et combattre aux côtés des insurgés qui luttaient pour l’indépendance. Jean-François Chuet,... [Lire la suite]
19 avril 2015

La Régalade Conservatoire - Paris 9 : Bruno Doucet régale vraiment...

Nous avons eu la chance de rencontrer celui qui régale dans ses trois restaurants parisiens lors du Prix Champagne Collet du Livre de Chef en 2014. Dix ans plus tôt, Bruno Doucet, puisqu’il s’agit de lui, avait repris La Régalade de l'avenue Jean Moulin lancée en 2002 par un autre régaleur Yves Camdeborde qui signe d'ailleurs la préface du livre de Bruno Doucet (et chez qui nous aimerions tant nous attabler s’il ne fallait accepter pour cela de faire la queue sur le trottoir comme un jour de soldes). Après être passé par les... [Lire la suite]

09 mars 2015

Le Brédas - Saint-Joseph, Martinique : Une créolité ouverte...

Pour un métropolitain gourmand, Saint-Joseph évoque plutôt les vignes de la rive droite du Rhône mais en Martinique on pense plutôt à la table de Jean-Charles Brédas. Ne vous fiez pas à Google Maps qui vous conduira inlassablement devant l’église de Saint-Joseph, charmante au demeurant. Mais les Martiniquais sont souriants et accueillants et ils sauront vous dire comment rejoindre selon les uns la villa créole ou les autres la maison coloniale du Chef Brédas. Sur les hauteurs de Fort de France, elle se cache au milieu d’une... [Lire la suite]
02 mars 2015

Le Passe Temps - Lyon : Younghoon Lee taquine les classiques...

La rue Tronchet à Lyon n’a rien de très glamour, même un 14 février, la vitrine du numéro 52 guère plus, de grands rideaux opacifient la devanture, on imagine qu’il y a de la vie à l'intérieur en s’amusant des ombres "coréennes" qui s'y projettent, on aperçoit une ampoule qui pend à un fil et puis c’est tout ! Et pourtant c’est bien ici qu’il faut aller si votre passe-temps vous conduit à surprendre et séduire vos papilles.Un étonnant mais très sage trio coréen emmené par le Chef Younghoon Lee avec son second Myoungwoo Seok... [Lire la suite]
20 janvier 2015

Osteria L'Orto dei Mori - Venise : Depuis quand n'avez-vous pas mangé du foie de veau ?....

S’il est une chose agréable à Venise, c’est bien celle de se perdre volontairement, on monte et descend des escaliers, on traverse des ponts, on arrive dans des impasses, on fait demi-tour si on ne veut pas traverser un canal à la nage, on demande, on repart, et à la nuit tombée c’est encore plus drôle car Venise est une ville peu éclairée, la belle idée que voilà. C’est un peu par hasard - mais pas tout à fait car on nous avait dit que dans Cannaregio on trouverait quelques perles bistronomiques… - que nous sommes retrouvés en ce... [Lire la suite]
13 janvier 2015

Via della Vigna, Île de Mazzorbo - Venise : Un peu de douceur dans un monde de brutes…

C’était le dernier jour de l’année 2014. On sait pourquoi cela nous semble si loin tant les uns et les autres avons depuis été traumatisés, indignés, si malheureux mais jamais résignés. Nous sommes Charlie, nous sommes policiers, nous sommes juifs, nous sommes agent d’entretien, nous sommes tous ceux qui ont été tués et blessés.Alors repensons à cette escapade à Venise parce qu’ils ne nous enlèveront jamais notre attachement viscéral à la vie, parce que c’est un très joli moment de douceur. On quitte la Sérénissime pour la... [Lire la suite]