28 avril 2017

Pierre Gagnaire - Paris 8 : Un impressionniste rue Balzac…

Il n’est sans doute pas nécessaire de présenter le Chef Pierre Gagnaire. Quand il entre dans cette salle de l’Hôtel Balzac, le restaurant parisien originel, la salle est parcourue d’un léger frisson. Les convives se poussent du coude et chuchotent à voix basse « Il est là ». Il a ce visage d’éternel adolescent un peu trop grand, la mèche rebelle, un regard plein de bienveillance. Il prend du temps avec les uns et les autres, fait des selfies avec des Américains venus à Paris que pour lui, salue discrètement un couple... [Lire la suite]

11 février 2017

Bravo à Kei Kobayashi, Christophe Pelé & Antoine Pétrus, Hubert Duchenne... et tous les autres aussi !

Jeudi, le Michelin créait l'évènement comme chaque année avec ces chefs heureux, rassurés, confortés mais aussi déçus, très déçus et aussi en colère. Amusant de voir que le guide rouge dont beaucoup aiment annoncer la disparition donne toujours le la de la gastronomie. Bibendum reste la référence, n'en déplaise aux adorateurs du 50 Best. Évidemment nous sommes déçus pour des Chefs que nous apprécions et qui n'ont pas été repérés cette année par l'inspecteur. Nous pensons à Stéphane Pitré, Takashi Kinoshita,... [Lire la suite]
14 avril 2016

Le dîner à quatre mains de Stéphanie Le Quellec et Christophe Bacquié au Prince de Galles...

Nous n’acceptons pas beaucoup d’invitations mais lorsque Stéphanie Le Quellec vous dit que cela lui fait plaisir de vous recevoir car nous avons été parmi les premiers à dire tout le bien qu’on pense de sa cuisine et de son talent, pourquoi refuser ? Comment refuser ? D’autant qu’elle proposait ce soir-là, au Prince de Galles, un quatre-mains avec un Chef que nous ne connaissions pas mais dont nous avions très envie de découvrir la cuisine. Christophe Bacquié est meilleur ouvrier de France depuis 2004, doublement étoilé... [Lire la suite]
12 mars 2016

Restaurant Lucas Carton - Paris 8 : Julien Dumas fait un carton...

Nous voici dans un lieu historique de la gastronomie française et nous sommes admiratifs du jeune Chef Julien Dumas qui s’est installé ici, sans peur mais avec humilité pour écrire une nouvelle page.Nous avions raconté dans un précédent billet que c’est ici que nous avions découvert la cuisine de Monsieur Senderens, et nous avions applaudi. Nous n’avions pas été convaincus et il faut le dire plutôt déçus par un deuxième dîner sous la direction de Jérôme Banctel et nous avions décidé d’oublier ce lieu mythique. Mais voilà que des... [Lire la suite]
02 décembre 2015

Le Clarence - Paris 8 : On dirait qu’on serait dans un château…

En arrivant ici, nous ne sommes plus à Paris, encore moins dans le Triangle d’Or. En clignant un peu des yeux on est dans le Bordelais aristocrate, au milieu des vignes de Château Haut-Brion et on se souvient des belles histoires que nous avait racontées Antoine Pétrus, meilleur sommelier de France, alors Directeur de salle chez Lasserre, au sujet d’un Haut-Brion 1970. Tout a commencé en 1855 et ce premier grand cru classé…En entrant ici on remercie le Prince Robert de Luxembourg (oui, oui, on est chez lui…) d’avoir pavoisé... [Lire la suite]
28 septembre 2015

Le Grand Restaurant, Jean-François Piège - Paris 8 : Des racines et des ailes...

On se souvient de ce 7 mars 2013, le premier papier écrit au sujet du Chef Piège, de Jean-François Piège, nous commencions ainsi : « ( … ) "Convier quelqu'un, c'est se charger de son bonheur pendant tout le temps qu'il est sous votre toit", nous sommes bien certains que Jean-François Piège connaît cette citation de Brillat-Savarin et nous pourrions ajouter "et faire en sorte que ce bonheur se prolonge" car voici plusieurs jours que nous avons dîné au premier étage de la maison Thoumieux et l'impression d'avoir vécu un... [Lire la suite]

27 avril 2015

1728 - Paris 8 : Des Frechon's boys chez La Fayette...

© 1728 (Asperges et Tarte chocolat banane) Nous avons découvert un nouveau lieu créé… en 1728 ; Alain Ducasse lui a consacré une place dans le guide-beau livre de ses cents coups de cœur à Paris, J'aime Paris (Alain Ducasse Edition). Mais c’est surtout ici que La Fayette tenait salon pendant les dernières années de sa vie, infatigable défenseur de la liberté que celui qui s’embarqua à bord de L’Hermione pour rejoindre les Amériques et combattre aux côtés des insurgés qui luttaient pour l’indépendance. Jean-François Chuet,... [Lire la suite]
25 mars 2015

Epicure, Le Bristol - Paris 8 : Avec Eric Frechon le palace a une âme...

C’est une chance de connaître des Pères Noël qui partagent avec vous le même plaisir de la table. Ils nous avaient déjà offert une « légende bien vivante », un dîner chez Lasserre, nous voici toujours grâce à eux en ce dimanche un peu gris chez Monsieur Frechon, à Epicure. Le Chef aime à dire « Mon grand-père cultivait des légumes, mon père les vendait, moi je les cuisine ». Cette simple phrase traduit à la fois le respect de l’héritage, de la tradition et aussi une forme d’humilité qui nous touche. Des légumes à... [Lire la suite]
28 octobre 2014

L'Alsace de retour sur les Champs-Elysées...

Après deux ans de travaux, l’Alsace, l’un des vaisseaux amiraux du Groupe Frères Blanc, rouvre ses portes aujourd’hui mardi 28 octobre 2014.Nous avons eu la chance de découvrir le nouveau lieu et de servir de « faux-clients » pour la période de préouverture. Oubliés les abat-jours grosses fleurs et franges dorées et l’imitation folklore alsacien ! En revanche, la grande terrasse pas encore en service est toujours là, cent vingt places assises sur la plus belle avenue du monde. © L'Alsace Les nouveaux espaces de... [Lire la suite]
20 avril 2014

Café Prunier Madeleine - Paris 8 : T'as de beaux oeufs, tu sais...

Le Café Prunier est connu pour son caviar français, des œufs d’esturgeons élevés en Aquitaine, et pourtant c’est avec les huîtres que tout a commencé… mais reprenons au début.Alfred Prunier ouvre à Paris en 1872 un restaurant spécialisé dans les huîtres. Les grands travaux conduits par le Baron Haussmann l’oblige cependant à quitter la rue d’Antin pour la rue Duphot. C’est là que sa femme a l’idée d’inviter deux de ses anciens employeurs : la Princesse russe Dolgoruki, maîtresse du Tsar Alexandre II, et le... [Lire la suite]