06 avril 2012

La Gazette - Poitiers

Redécouvrir Poitiers après presque une année d’absence c’est un peu comme retrouver une vieille amie qui sort de la Clinique du Rond Point des Champs Elysées, vous savez que c’est elle et en même temps ce n’est plus la même. D’autant que pour Poitiers l’opération se poursuit, il y a comme une addiction au scalpel, le centre ville se transforme et s’embellit. Poitiers ne rajeunit pas, elle est différente, heureusement le chirurgien a du talent et Poitiers n’a pas les lèvres en canard…Nous aurions aimé retourner chez Christophe... [Lire la suite]

29 mars 2012

Le Bistrot Paul Bert - Paris 11 : emportés par la foule...

Le bistrot Paul Bert reste une énigme, on y va  « emportés  par la foule qui nous traîne, nous entraîne ». Voilà vous êtes dans l’ambiance avec Piaf, sortez l’accordéon et les poulbots, vous avez lu toutes ces critiques qui encensent et n’avez pas voulu voir les déceptions ou les mises en garde des internautes indépendants. En français, en anglais, en japonais, en allemand… le bistrot de Bertrand Auboynaud  semble être le porte drapeau de la bistronomie parisienne…et pourtant, il nous semble que dans cette... [Lire la suite]
24 mars 2012

Jaja - Paris 4

Jaja, quel joli nom pour un restaurant. Boris Vian chantait « Je bois, / N'importe quel jaja / Pourvu qu'il fasse ses douze degrés cinq ». Rien à voir ici, la carte des vins beaux est belle et on se repère avec des classements  peu vus « du rare, du rêve, de l’exceptionnel à déguster avec candeur », ou « de l’insolite, du bizarre, qui emprunte les chemins de traverse » ou encore « du fruit, du croquant, du gouleyant, ça glisse tout seul… ». C’est dans cette dernière catégorie que... [Lire la suite]
21 février 2012

Les Grandes Tables du 104 - Paris 19

Les grandes tables du 104, c’est une cantine avec des hauts et des bas, des « je t’aime, moi non plus », des « j’y reviens plus mais j’y reviens ».La carte des vins de Benoit, (le frère du Chef Fabrice Biasiolo) elle, est constante et ne déçoit pas. Ce Coteaux d'Aix-en-Provence en rouge nous fait attendre le rosé des piqueniques, espoir de soleil festif. On dirait presque une liqueur de cassis, comme celle qu’on buvait chez Mémé Antonine en trempant des gaufrettes gravées d'un proverbe ou d'une petite phrase... [Lire la suite]
15 février 2012

La Pizzetta Piu Grande - Paris 18

Impossible de ne pas avoir un bon Italien dans ses cantines préférées et pourtant ce n’est pas si simple ! On ne parle pas ici d’une simple pizzeria, mais d’un vrai restaurant italien, ambassadeur d’une cuisine tout aussi riche et inventive que la cuisine française, ambassadeur de la cuisine inspirée par les Mamas. Et elle doit être un trésor d’amour la Mama de Ricardo, le Chef Italien de la Pizzetta Piu Grande car c’est bon, c’est beau, c’est généreux.Pas de pizza ce soir et pourtant, celle à la farine intégrale avec des... [Lire la suite]
10 février 2012

Pierre - Paris 2

Oh, Pierre, Mon Pierre, chantait Barbara. Ici c’est Hélène, Hélène Petitpez qui chante avec son équipe. Point de nostalgie, sauf en quittant cet endroit fort sympathique. Ce midi, il y avait peu de traders ou de boursiers ou alors si discrets. Et pourtant nous sommes rue de la Bourse. Ce midi, clientèle féminine chic, femmes  d’affaires ? De pouvoir ?  Mais décontractées comme ce jeté de fourrure sur la chaise d’école habillée de cuir. C’est un bel endroit et il faut aller à la cave. Qu’elle est belle !... [Lire la suite]
08 février 2012

La Timbale - Paris 18

  La Timbale, c’est notre première cantine ! On est bien à la Timbale, il fait chaud, ça sent bon, l’accueil est chaleureux, il y a toujours du monde donc un peu d’attente. Si vous arrivez tôt vous pourrez même écouter une programmation musicale pas inintéressante… Après, le joyeux brouhaha couvre la musique ! Ingrid, en salle vous parle avec une voix délicieuse de dessin animé, elle vous dit bienvenu quand vous dites merci et elle vous rappelle  avec un sourire désarmant « ici tout est maison ». C’est pour... [Lire la suite]
29 janvier 2012

Chez Casimir - Paris 10

Une virée au MacVal en hiver en scooter ça donne froid et faim... Retour à Paris à 15h30, encore l'heure du brunch, pas celui du bobo ou du chichiteux, celui du Breton, et chez Casimir on sait se tenir à table ! C'est bon, c'est vrai, c'est frais, ça sent presque les embruns. Le buffet d'entrée s'appelle le buffet d'accueil, on pourrait dire du bon accueil, tout est bon même le poireau vinaigrette est joyeux, le boudin sanguin, la tapenade ouvre la Bretagne au Sud, les carottes fraîches, je répète les carottes sont fraîches,... [Lire la suite]