29 septembre 2014

Newsletter de septembre 2014 : Retour sur le Japon...

Le Bon Marché s'est mis aux couleurs japonaises et, ce jusqu'au 18 octobre 2014. Une bonne raison pour revivre avec vous notre premier voyage au Japon et la découverte de sa gastronomie. La Grande Epicerie de Paris propose toute une sélection de produits japonais ; les restaurants jouent aussi le jeu avec, par exemple, un menu signé Taku Sekine (passé par Alain Ducasse, Hélène Darroze ou Fish La Boissonnerie) à La Table et on trouve aussi un Bar à thé Ogata à l'entrée principale. Le magasin propose enfin des... [Lire la suite]

07 septembre 2014

Marché aux poissons Tsukiji : De Rungis à Tokyo...

Si vous allez à Tokyo, un passage au marché aux poissons Tsukiji dans le sud de la ville est incontournable. Il se revendique comme le plus gros marché au monde de poissons et de fruits de mer et on veut bien le croire. A titre de comparaison avec Rungis, le marché de Tokyo est  cinq fois plus grand que le très moderne pavillon A4 dédié aux produits de la mer. A Rungis on traite environ cent mille tonnes... à Tokyo près de six cents mille tonnes ! Le marché de Tokyo doit sa réputation à ses fameuses enchères de... [Lire la suite]
02 septembre 2014

Tako-1 - Tokyo : Kouki Arai, bientôt à Paris...

Kouki Arai aura réussi par sa gentillesse et la générosité de sa cuisine à nous faire oublier que le lendemain nous quittions le Japon pour rejoindre Paris.Si vous allez à Tokyo, il faut s’asseoir devant son comptoir teppan, cette immense plaque de métal chauffante dont il connaît avec précision les centimètres carrés qui cuisent très fort, ceux qui chauffent doucement, ceux qui caressent. C’est un virtuose de la spatule, du couteau, de la baguette ; la gestuelle ne doit rien au hasard. Il faut le voir s’occuper de cette belle... [Lire la suite]
28 août 2014

Sushi Aoki Ginza - Tokyo : le très très bon coup de bambou...

Il y a sushi et sushi et nous n’en avions pas vraiment conscience avant de découvrir le Japon. Le sushi n’est donc pas ce morceau de poisson mort que l’on nous sert trop souvent sur une boulette de riz froide et compacte… quand on ne demande pas à un Chef très étoilé, moyennant un joli contrat, de le revisiter pour une chaîne de sushi, le tout très éloigné de la vérité japonaise. Nous avons découvert « l’excellent » chez Sushi Aoki à Tokyo, une institution que nous avait recommandée Annabelle Schachmes, la photographe... [Lire la suite]