18 juin 2017

L'Oustau de Baumanière - Les Baux-de-Provence : Les belles manières de Glenn Viel...

Semaine caniculaire, rendez-vous Gare de Lyon, ne pas oublier de descendre à Avignon, même si le Festival n’a pas encore commencé. Une petite voiture, ou une grosse si votre ego le réclame, et déjà on a oublié Paris qu’on aime tant pourtant, loin des yeux, loin du cœur. Trente minutes et déjà se dressent sur leur rocher Les Baux-de-Provence. On tourne à gauche, une toute petite route qui descend et nous voici à L'Oustau de Baumanière, un paradis imaginé en 1945 par « l’ami Thuilier » comme l’appelait Cocteau. Raymond... [Lire la suite]

28 avril 2017

Pierre Gagnaire - Paris 8 : Un impressionniste rue Balzac…

Il n’est sans doute pas nécessaire de présenter le Chef Pierre Gagnaire. Quand il entre dans cette salle de l’Hôtel Balzac, le restaurant parisien originel, la salle est parcourue d’un léger frisson. Les convives se poussent du coude et chuchotent à voix basse « Il est là ». Il a ce visage d’éternel adolescent un peu trop grand, la mèche rebelle, un regard plein de bienveillance. Il prend du temps avec les uns et les autres, fait des selfies avec des Américains venus à Paris que pour lui, salue discrètement un couple... [Lire la suite]
10 avril 2017

Restaurant Alan Geaam - Paris 16 : La vie est belle...

« La vie est belle ! » aime à répéter le Chef Alan Geaam, mais en fait pour nous il sait la voir belle et quand elle ne l’est pas assez, il entreprend pour la rendre toujours plus belle. Dans une France qui doute d’elle-même, il a su réaliser ses rêves, son « rêve français » et il nous invite, sans jamais donner de leçons, il est trop humble pour cela, à ne pas sombrer dans le déclinisme, « the American dream » est peut-être là à côté de nous… avec beaucoup de travail et aussi du talent, il en fait... [Lire la suite]
31 mars 2017

Saisons - Marseille : Plus bonne la vie...

Quatrième  rencontre avec le Chef Julien Diaz : la première fois, c’était à l’Ecole Ferrandi à Paris, la deuxième fois à Lille pour un quatre-mains avec Nicolas Gautier, la troisième fois, presque chez lui, à Lumio en Corse et voilà ce que nous écrivions : « Jeune talent 2015 pour Gault & Millau, Julien Diaz parle avec l’accent chaleureux des gens du Sud. Des origines italiennes et espagnoles, né à Marseille, Julien raconte avec tendresse les mercredis passés chez une grand-mère qui cuisinait aussi pour dire son... [Lire la suite]
11 février 2017

Bravo à Kei Kobayashi, Christophe Pelé & Antoine Pétrus, Hubert Duchenne... et tous les autres aussi !

Jeudi, le Michelin créait l'évènement comme chaque année avec ces chefs heureux, rassurés, confortés mais aussi déçus, très déçus et aussi en colère. Amusant de voir que le guide rouge dont beaucoup aiment annoncer la disparition donne toujours le la de la gastronomie. Bibendum reste la référence, n'en déplaise aux adorateurs du 50 Best. Évidemment nous sommes déçus pour des Chefs que nous apprécions et qui n'ont pas été repérés cette année par l'inspecteur. Nous pensons à Stéphane Pitré, Takashi Kinoshita,... [Lire la suite]
30 janvier 2017

Assa Restaurant - Blois : Fumiko et Anthony Maubert, envoûtant…

Depuis 2013, Fumiko et Anthony Maubert reçoivent à Blois, au bord de la royale Loire, dans une étonnante maison-loft blanche ouverte sur le fleuve (pensez à réserver une table en bord de baie vitrée ou face à la cuisine). Le lieu est zen et apaisant, le service absolument délicieux, enjoué et intelligent, les conseils du jeune Maxime L’Hotellier, sommelier, pertinents et avisés.Le Chef est nommé « Grand de Demain 2015 » par Gault & Millau. En janvier de la même année, le couple de Chefs obtient sa première étoile et... [Lire la suite]

31 octobre 2016

The Greenhouse - Londres : Arnaud Bignon ou l'élégance d'un Chef...

Arnaud Bignon a l’élégance d’un lord qui reçoit dans le « so chic » quartier de Mayfair à Londres. Pas de manoir ici mais une cour plantée et discrète avec des bancs de jardin en teck et des évocations de l’Asie. En ce début d’automne les lierres et les buis s’imposent mais les bambous dominent, ici ou là  les cyclamens percent. Au bout de l’allée, éclairée comme une piste de décollage, on a l’impression d’entrer dans une serre installée au rez-de-chaussée d’un bâtiment de briques rouges.Ne levez pas les yeux au... [Lire la suite]
02 juillet 2016

Maison Rostang - Paris 17 : La mélodie des tables heureuses…

La Maison Rostang est de ces maisons rassurantes quand tout s’agite autour de vous, sans être pour autant une maison figée dans le temps ! D’ailleurs comment pourrait-il en être autrement quand son fondateur, le Chef Michel Rostang, aime les artistes comme Arman et offre à ses hôtes le privilège de s’attabler avec un violon d’Arman, une splendide pièce de la série Les colères, un violon détruit et recollé. Ce sera bien la seule colère de la soirée...Comment pourrait-il en être autrement quand ce Chef qui a ouvert sa première table... [Lire la suite]
30 avril 2016

Restaurant Louis - Paris 9 : Stéphane Pitré, rue de la Victoire, prémonitoire ?...

Oui on l’avoue, preuve que nous sommes restés des blogueurs amateurs, on ne connaissait pas Stéphane Pitré ! Honte sur nous. C’est Alan Geaam qui nous l’a présenté lors du lancement de la « nouvelle » Rallonge du Chef Geoffroy Maillard, merci à ces deux Chefs que nous aimons beaucoup de nous permettre de nous rattraper.Stéphane Pitré a fait les belles maisons, la dernière étant Senderens avant l’arrivée de Julien Dumas. En 2014, il reçoit le Trophée de la Dotation des Jeunes Talents (25 000 € en produits ou services... [Lire la suite]
24 avril 2016

La Table du Colombier - Château de Courban : Le dictionnaire amoureux de la cuisine française par Takashi Kinoshita...

Il faut être fou ou amoureux ou passionné ou viscéralement entrepreneur pour imaginer en 1998 faire naître à Courban ce qui sera dix-huit ans plus tard un hôtel de charme et une table de plus en plus remarquée, y compris par Alain Ducasse.Ainsi naissent les belles histoires, en 1998 Pierre Vandendriessche découvre le Château de Courban détruit sous la révolution, il y a le vieux pigeonnier que les pigeons ont délaissé depuis longtemps, des jardins romantiques et la vaste demeure plus bourgeoise que châtelaine. L’entrepreneur du... [Lire la suite]