16 juillet 2013

Mirazur - Menton : Mauro Colagreco et le fabuleux voyage en treize escales...

Il faut longer la mer bleue, rentrer dans Menton, en ressortir et grimper tout là-haut. C’est juste avant la douane d’avant, les douaniers sont partis, les Italiens comme les Français. Là, il y a la jolie maison de Mauro Colagreco, une étonnante maison des années cinquante, dos aux Alpes, toute blanche, ouverte sur la mer, sur les couchers de soleil, sur Menton qui tout en bas se prépare pour un bal populaire, on entend les premiers flonflons, « un-deux, un-deux, micro, micro ». En entrant, on a l’impression de monter à... [Lire la suite]

03 juillet 2013

Lasserre - Paris 8 : Une légende bien vivante...

C’est Noël en mai ! Non, nous ne parlons pas du temps, il n’a pas encore neigé à Paris, nous parlons de cette petite enveloppe ivoire reçue en décembre dernier. A l’intérieur un carton, ivoire aussi, et cette phrase magique : invitation pour deux personnes, Restaurant Lasserre, Paris. Ces Pères Noël, qui se reconnaîtront,  savent comment faire plaisir, alors pour une fois ne cherchez pas l’addition, ce soir c’est cadeau ! C’est bien finalement Noël en mai.On avait attendu le mois de mai car il y a chez Lasserre... [Lire la suite]
28 juin 2013

La Grand'Vigne aux Sources de Caudalie - Martillac : là où Nicolas Masse l’enchanteur écrit des contes gourmands…

« Il ne faut pas de décodeur pour comprendre ma cuisine. La cuisine doit surprendre dans la simplicité, ce qui ne signifie pas une absence de créativité », dit Nicolas Masse dans son très beau livre « Retour aux Sources » publié aux éditions Glénat en 2011.Il a raison, comment pourrait-il en être autrement d’ailleurs ? Ce propos traduit également toute l’humilité de ce Chef formé chez les plus grands et qui à son tour partage avec ceux qui apprennent comme en ce jour où nous l’avions rencontré à l’Ecole Ferrandi. Il ne... [Lire la suite]
03 juin 2013

La Mare aux Oiseaux - Saint-Joachim : et Eric Guérin créa le paradis...

Il faut longer les chantiers navals de Saint-Nazaire, les oublier et se perdre au cœur de la Brière, au cœur du Parc régional de la Brière, sur l’île de Fédrun, dans la petite ville de Saint-Joachim. Là le soleil brille sur les marais, les transformant en coffres remplis de perles, on cherche les pirates d’eau douce, les roseaux strient l’horizon, le vent balaie de gros nuages en forme de barbe-à-papa, le ciel bleu, enfin, se donne des airs d’été, on est déjà bien ici, on est ailleurs, même impression que dans le jardin de Claude... [Lire la suite]
24 mai 2013

Le Jardin des Plumes - Giverny : Eric Guérin chez Claude Monet...

Parfois tout s’agite autour de vous, parfois tout va trop vite sans que vous l’ayez décidé et c’est alors que vous ressentez « l’appel des nymphéas », cette envie irrésistible de se poser devant l’étang du jardin de Claude Monet et de se ressourcer en fixant comme il devait le faire la surface de l’eau, en laissant le regard se perdre et jouer avec les reflets du si joli jardin de Giverny. Y-a-t-il aujourd’hui encore un jardinier qui parcourt en barque l'étang pour nettoyer comme l’exigeait le Maître les nénuphars... [Lire la suite]
27 avril 2013

The Ledbury - Londres : Coup de foudre à Notting Hill...

Oui, il s’agit bien d’un coup de foudre gastronomique  pour The Ledbury et son Chef australien Brett Graham. On pourrait vous dire que c’est parce qu’il a deux étoiles depuis 2010 (mais ceux qui nous suivent savent que cela ne nous suffit pas et que certains étoilés ont fini dans notre catégorie Bof) ou parce  qu’il est à la quatorzième place des meilleurs restaurants du monde et qu’il a connu en 2012 la plus forte progression dans ce classement des 50 Best (plus que quelques jours pour le classement 2013...) ou encore... [Lire la suite]

20 mars 2013

Jean-François Piège - Paris 7 : la maison du bonheur...

« Convier quelqu’un, c’est se charger de son bonheur pendant tout le temps qu’il est sous votre toit », nous sommes bien certains que Jean-François Piège connaît cette citation de Brillat-Savarin et nous pourrions ajouter « et faire en sorte que ce bonheur se prolonge » car voici plusieurs jours que nous avons dîné au premier étage de la maison Thoumieux et l’impression d’avoir vécu un moment rare et festif est toujours aussi forte. Ne vous trompez pas, cela ne se passe pas à la brasserie Thoumieux, il faut, mais... [Lire la suite]
13 janvier 2013

Steirereck im Stadtpark - Vienne : le onzième meilleur restaurant du monde ?

  Quand on pense à Vienne, on pense Opéra, on pense Ecole Espagnole d’Equitation, Wiener Schnitzel, Sissi et Romy, Klimt… mais il ne faut pas oublier la gastronomie et Vienne n’a pas à rougir de ses traditions autrichiennes et de ses talents d’aujourd’hui.Et nous voici au milieu du Stadtpark, un peu perdus, à la recherche du onzième meilleur restaurant du monde, un peu perdus car nous cherchions un restaurant longeant le parc, au rez-de-chaussée d'un immeuble par exemple,  que nenni, c’est dans le parc que cela se passe,... [Lire la suite]
03 novembre 2012

Sola par Hiroki. Y - Paris 5 : Comme un haïku...

Hiroki Yoshitake cuisine comme Basho écrivait des haikus, ces tout petits poèmes, concentrés d’émotion, qui en disent plus en  dix-sept syllabes qu’une bibliothèque savante : Tous les mouvementsdu cœurdans le frisson du saule Basho (1644-1694) Gardons nous de toute prétention mais tentons d'en écrire un, hommage maladroit en forme de clin d’œil à un grand Maître du Haïku et à un grand Maître de la création gastronomique et  puis Sola est le ciel et non le saule : Tous les mouvementsdu cœurdans la passion... [Lire la suite]
26 octobre 2012

Martin Berasategui - San Sebastian : "Cuisiner est un acte d'amour"

C’est incroyable, nous avons une table réservée chez Martin Berasátegui, une chance car comme d’habitude nous nous y sommes pris trop tard, mais un désistement de dernière minute et nous voici pas loin de San Sebastian, un dimanche midi, suivant les panneaux indicateurs, il pleut des cordes, le Pays-Basque est vert, vraiment très vert, les quartiers résidentiels que nous traversons sont d’une grande banalité, on pourrait presque se croire partis pour un déjeuner dominical chez Tante Agathe si nous avions le Paris-Brest dans sa... [Lire la suite]