13 janvier 2013

Steirereck im Stadtpark - Vienne : le onzième meilleur restaurant du monde ?

  Quand on pense à Vienne, on pense Opéra, on pense Ecole Espagnole d’Equitation, Wiener Schnitzel, Sissi et Romy, Klimt… mais il ne faut pas oublier la gastronomie et Vienne n’a pas à rougir de ses traditions autrichiennes et de ses talents d’aujourd’hui.Et nous voici au milieu du Stadtpark, un peu perdus, à la recherche du onzième meilleur restaurant du monde, un peu perdus car nous cherchions un restaurant longeant le parc, au rez-de-chaussée d'un immeuble par exemple,  que nenni, c’est dans le parc que cela se passe,... [Lire la suite]

03 novembre 2012

Sola par Hiroki. Y - Paris 5 : Comme un haïku...

Hiroki Yoshitake cuisine comme Basho écrivait des haikus, ces tout petits poèmes, concentrés d’émotion, qui en disent plus en  dix-sept syllabes qu’une bibliothèque savante : Tous les mouvementsdu cœurdans le frisson du saule Basho (1644-1694) Gardons nous de toute prétention mais tentons d'en écrire un, hommage maladroit en forme de clin d’œil à un grand Maître du Haïku et à un grand Maître de la création gastronomique et  puis Sola est le ciel et non le saule : Tous les mouvementsdu cœurdans la passion... [Lire la suite]
26 octobre 2012

Martin Berasategui - San Sebastian : "Cuisiner est un acte d'amour"

C’est incroyable, nous avons une table réservée chez Martin Berasátegui, une chance car comme d’habitude nous nous y sommes pris trop tard, mais un désistement de dernière minute et nous voici pas loin de San Sebastian, un dimanche midi, suivant les panneaux indicateurs, il pleut des cordes, le Pays-Basque est vert, vraiment très vert, les quartiers résidentiels que nous traversons sont d’une grande banalité, on pourrait presque se croire partis pour un déjeuner dominical chez Tante Agathe si nous avions le Paris-Brest dans sa... [Lire la suite]
30 juin 2012

L'Astrance - Paris 16

Trois étoiles au Michelin, cinq toques chez les Gault&Millau, dix-huitième meilleur restaurant  au monde mais plus que tout cela, premier dans les cœurs et sur les papilles des privilégiés que nous sommes. Nous ? Qui ? Les vingt-six qui chaque jour peuvent embarquer pour le voyage Astrancial, comme on dit royal, Astrançuleux comme on dit fabuleux, Astrancivin comme on dit divin, Astrancionnaire, comme on dit révolutionnaire, un voyage royal, fabuleux, divin et révolutionnaire. Ne nous demandez pas de faire preuve d’un... [Lire la suite]