Paradise Road The Gallery Café (10) Paradise Road The Gallery Café (9) Paradise Road The Gallery Café (7)

Évidemment le Sri Lanka est d'abord connu pour son rice and curry, dont nous reparlerons avec sans doute une recette à la clef. Il l'est aussi pour ses fruits et ses légumes qui nous surprennent comme le murunga, tige verte à la peau dure dont l’intérieur à un goût délicat d’asperge ou encore pour ses deux cents variétés de riz - pourvu que les industriels de la semence mondialisée ne s’y intéressent pas - mais le réduire à cette image serait ne pas reconnaître un pays en plein développement. Un pays où une démocratie encore imparfaite a renvoyé dans ses vingt-deux l’ancien président et son népotisme devenu trop voyant. La nouvelle présidence tente de lutter contre la corruption et donne l’exemple d’une gouvernance un peu plus « normale »… croisons les doigts.

Murunga Kandalama Udawalawe

Colombo la capitale tranche avec le pays des montagnes ou de la jungle, si rural et si sauvage encore. La route est parfois bloquée par un éléphant  irascible que les agriculteurs tentent de repousser avec des pétards. La cohabitation est bien difficile et les villageois passent la nuit dans des cabanes haut perchées pour veiller sur les récoltes.
Mais rien de cela dans la capitale, les grues témoignent d’une soif de modernité, les projets architecturaux se multiplient, les bidonvilles (Paris a les siens) côtoient les Twin Towers, les « food tuk-tuk » à 2 € côtoient les tables à 100 € qui n’ont pas rougir de New-York ou Paris ! Il en est ainsi du Paradise Road The Gallery Café, un restaurant, un café, une boutique, une galerie, le tout installé dans les anciens bureaux de l’architecte Geoffrey Bawa, architecte talentueux à qui on doit le parlement ou encore le splendide hôtel Heritance Kandalama.

Hertitance Kandalama (2) Hertitance Kandalama (3) Paradise Road The Gallery Café (6)

Ambiance chic et un peu fortunée, mais ce n’est pas pour autant un restaurant pour les touristes ! Les Srilankais qui ont « réussi » viennent aussi profiter de l’ambiance d’une capitale qui ne doute pas.  Déco splendide, briques rouges de l’intérieur des terres, en noir et blanc comme du Buren, et des bougies partout comme un ciel étoilé, on oublie Bollywood qui concerne l’Inde voisine, si différente,  la musique est plutôt de Cuba…
Dans l’assiette, le crabe de Jaffna, au Nord, cuisiné comme une farce et gratiné, a des parfums délicats d’ici. Les calamars en fine rondelles ont été pêchés dans l’Océan Indien et mettent le feu à la bouche, même pas éteint par un Pinot Grigio importé d’Italie (oui on assume, ce n’est pas locavore mais après quinze jours de bière locale, une envie de vin peut vous conduire à un comportement inapproprié…). Un simple poulet entièrement désossé devient un plat de roi parfumé à la citronelle et au gingembre, le seer appelé ici king fish (ou maquereau espagnol) embrase le palais mais cette fois c’est un risotto à la noix de coco qui apaise.
Les desserts sont un peu trop sucrés mais ici  le sucre est encore une richesse et on en abuse un peu, 20% de la population serait diabétique. Sauf pour les deux boules de glace à la coco, pas turbinée minutes, mais faites « maison », sans doute avec beaucoup de crème, peut-être de bufflonne, une glace complètement régressive, à 4 € les deux boules tout de même…

Paradise Road The Gallery Café (4) Paradise Road The Gallery Café (5) Paradise Road The Gallery Café (3)

MIAM MIAM pour une table où la mode n’a pas sacrifié pour autant la gentillesse et le sourire du service. Une caractéristique que nous avons retrouvé partout dans le pays, dans les villes ou les campagnes, c’est une force pour un le Sri Lanka qui espère faire du tourisme un axe de développement, croisons les doigts pour qu’il le fasse de manière durable.


PS 1 : Pardon pour les photos à l’IPhone dans une ambiance éclairage à la chandelle.
PS 2 : Plutôt à faire après un périple dans le pays pour l’apprécier à sa juste valeur. Le midi nous avons déjeuné pour le prix d’un  dessert dans un boui-boui improbable mais encore une fois à l’accueil adorable (attention aux estomacs fragiles…).

 

Nous avons choisi à la carte :

  • Calamars sautés à l'huile d'olive, sauce tartare épicée
  • Crabe cuisiné à la moutarde et une crème au vin blanc sur un écrasé de pommes de terre
  • King fish frit, risotto à la noix de coco, sauce pomme curry, ratatouille
  • Poulet citronnelle gingembre, pommes de terre écrasées, épinards
  • Tarte passion meringue
  • Glace à la noix de coco

Calamars sautés à l'huile d'olive, sauce tartare épicée Crabe cuisiné à la moutarde et une crème au vin blanc sur un écrasé de pommes de terre King fish frit, risotto à la noix de coco, sauce pomme curry, ratatouille Poulet citronnelle gingembre, pommes de terre écrasées, épinards Passion fruit meringue pie (1) Coconut ice cream

 

La corbeille de pains   Pinot Grigio Torresella Veneto 2014    L'addition (2) : 15 378.60 Rp (95 €)

Paradise Road The Gallery Café (2) Paradise Road The Gallery Café (1) Paradise Road The Gallery Café

 

Vous aimez ? Vous avez envie de partager avec vos amis ?... Dîtes-le... C'est juste en dessous, à la fin du billet :-)

 


Paradise Road The Gallery Café

2 Alfred House Road, Colombo 3 - Téléphone : +94 11 258 2162 / 255 6563

www.paradiseroad.lk

Ouvert tous les jours de 10:00 à minuit

Paradise Road The Gallery Café (12) Paradise Road The Gallery Café (11)