31 mars 2017

Saisons - Marseille : Plus bonne la vie...

Quatrième  rencontre avec le Chef Julien Diaz : la première fois, c’était à l’Ecole Ferrandi à Paris, la deuxième fois à Lille pour un quatre-mains avec Nicolas Gautier, la troisième fois, presque chez lui, à Lumio en Corse et voilà ce que nous écrivions : « Jeune talent 2015 pour Gault & Millau, Julien Diaz parle avec l’accent chaleureux des gens du Sud. Des origines italiennes et espagnoles, né à Marseille, Julien raconte avec tendresse les mercredis passés chez une grand-mère qui cuisinait aussi pour dire son... [Lire la suite]

23 mars 2017

Une Table, au Sud - Marseille : Oh Bonne Mère...

Quatre ans déjà, le 1er janvier 2013 Ludovic et Karine Turac se sont lancés à l’abordage pacifique d’Une Table, au Sud. Celui qui était l'ancien second de Lionel Lévy, parti pour une autre aventure marseillaise, est devenu le Chef à vingt-quatre ans, calife à la place du calife et même pas peur. On relit avec amusement des papiers dans lesquels le candidat de Top Chef 2011 déclarait : « Je caresse l’idée qu’un jour je pourrai ouvrir mon propre restaurant avec ma femme qui est chef sommelière ». Et voilà c’est fait, Top... [Lire la suite]
24 août 2016

Le Galoubet - Arles : Ce n'est pas du pipeau...

Le Galoubet a beau être une flûte à bec dont on joue dans la région, cette table n’est pas du pipeau ! Elle est un peu à l’écart de la place où tout le monde s’entasse. D’ailleurs, il y a tellement de terrasses sur cette place qu’on ne perçoit même plus la jolie place. La maison a été érigée au XVIIIème siècle et on aime sa terrasse qui s’abrite du soleil sous une incroyable vigne vierge, épaisse et d’un vert brillant. Evidemment il vaut mieux réserver, surtout quand les Rencontres de la Photographie permettent pour 30 € de... [Lire la suite]
28 juillet 2014

L'Atelier de Jean-Luc Rabanel - Arles : Parfois le trop est l’ennemi du juste…

Nous étions juste trop contents, comme dit une nouvelle génération inspirée par la télé-réalité, de découvrir la table du Chef Rabanel mais on en est sortis juste un peu déçus car trop c’est trop… Le Chef-Star d’Arles et de la Camargue affiche les étoiles et les toques, deux pour Michelin et carrément cinq pour Gault et Millau... Voilà au moins un billet qui ne fera aucun tort au Gascon de Camargue, il semble que nous soyons les seuls à ne pas apprécier.   En même temps, ce n’est pas l’assiette qui nous a agacés, souvent... [Lire la suite]
20 juillet 2014

AM, Alexandre Mazzia - Marseille : La Table Radieuse...

Un samedi soir à Marseille, nous remontons la rue du Paradis, on chante dans nos têtes « on ira tous au Paradis », presque jusqu’au Prado, puis on prend la petite rue François Rocca et là on a rendez-vous avec le Chef Alexandre Mazzia. Notre ami Alexandre est enfin chez lui, dans son restaurant AM, comme I AM, je suis, du verbe être et non du verbe suivre car Alexandre ne suis pas, il est.Nous n’avons pas oublié notre première rencontre que nous devons au hasard. C’était en novembre 2012. Nous avions découvert sa... [Lire la suite]
09 juillet 2014

La Chassagnette - Arles : C'est un jardin extraordinaire...

La Chassagnette, rien que le nom évoque déjà des contes et légendes du Sud. Dans le taxi qui nous conduit du centre d'Arles à ce domaine encore imaginaire, nous nous étonnons de la distance, on croyait que c’était à Arles. Le chauffeur nous rappellera la géographie territoriale «  Arles est la plus grande commune de France, Arles c’est la Camargue, la Camargue c’est Arles ». Voilà, tout est dit. En arrivant, nous avons l’impression d’être à un bout d’un monde, la Camargue se blottit entre la mer, le Rhône et ses terres... [Lire la suite]

05 août 2013

Petit-déjeuner à l'Intercontinental Marseille - Hôtel Dieu : Le luxe pour 29 €

Saviez-vous que jusqu'en 1993, le nouvel hôtel cinq étoiles de Marseille, qui a ouvert ses portes en avril dernier sous l'enseigne Intercontinental, accueillait des patients ? En effet, avant d'être transformé en hôtel de luxe, l'Hôtel Dieu était un hôpital (depuis 1188). Le bâtiment, tel qu'il existe aujourd'hui, a été inauguré en 1866 par Napoléon III. La façade principale et les deux escaliers ornés de très beaux fers forgés sont d'ailleurs inscrits à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques. Pour la... [Lire la suite]
03 août 2013

L'Epuisette - Marseille : Et si nous n’avions rien compris ?

Pourquoi ? Pourquoi ne s’est-il rien passé entre nous et l’Epuisette ? Comme une partie de pêche dont on revient bredouille. Est-ce à cause de la difficulté à rejoindre l’endroit, le bel endroit qui nous a fait tourner dans les ruelles et impasses du Vallon des Auffes pendant quarante-cinq minutes avant de découvrir qu’on pouvait capituler et se stationner sur la Corniche, à condition de trouver une place et descendre les escaliers, juste au moment où on nous appelait pour nous dire que les cuisines fermaient à 21h30, il... [Lire la suite]
31 juillet 2013

Sylvain Depuichaffray - Marseille : le plus grand Pâtissier de Marseille ?

On nous dit qu'il s'agit de la meilleure pâtisserie de Marseille ? Obéissants et disciplinés, nous nous sommes dirigés pour un petit déjeuner chez le Pâtissier Sylvain Depuichaffray au 66 rue Grigran, la rue chic de Marseille avec la rue du Paradis. Diplômé en cuisine mais autodidacte en pâtisserie, Sylvain Depuichaffray a connu un beau parcours avant de s'installer à son compte : Reine Sammut à Lourmarin, les frères Pourcel à Montpellier, le restaurant Alain Chapel à Mionnay, puis Sydney pour l’ouverture du restaurant... [Lire la suite]
29 juillet 2013

Chez Vincent - Marseille : enfin... chez Rose

Alors que la gastronomie marseillaise se cherche et se trouve avec des Chefs comme Gianetti, Mazzia, Zapata ou Portos, elle a aussi ses racines, ses repères et Chez Vincent est comme un vieux phare, plus de trente ans déjà que Vincent et sa mère ont ouvert cet endroit étonnant , mélange de pizzeria, d’auberge marseillaise et de trattoria italienne. Comme nous diront les serveuses, « Ouh là , Vincent il fait son âge, il ne vient plus, c’est désormais Rose, sa sœur qui a pris le relais ! Té, la voilà justement »Rose,... [Lire la suite]