IMG_0960IMG_0961IMG_0962IMG_0963IMG_0965IMG_0964

Nous vous avions déjà invités au 104 pour découvrir Biasiolo.  Nous y revoilà, pour un évènement qu’il faut vivre au moins une fois dans sa vie ! Le Festival du Livre Culinaire est aux gastronomes ce que le Salon de l’Agriculture est aux candidats à la présidentielle… incontournable. Mais ici on vient voir des chefs qui font des shows, des chefs ou des gastronomes qui écrivent et dédicacent  des livres mais aussi écouter des conférenciers gourmands sur des sujets étonnants… et on vient feuilleter des centaines de livres auxquels on avait jamais pensé comme ceux sur la gastronomie péruvienne. Notez par ailleurs que c'est un livre chilien sur la cuisine de Patagonie qui a remporté le prix du meilleur livre de cuisine étranger (Patagonia Cuisine), comme quoi on peut ausi aller en Patagonie pour autre chose que marcher sur des glaciers !  Bref, the place to be, comme ces Bonnes Soeurs attentives l'ont bien compris.

IMG_0972IMG_0966IMG_0967IMG_0968IMG_0969

Au programme de ce marathon : une conférence sur le jambon espagnol avec dégustation à la fin (on devrait penser à cela pour lutter contre l’absentéisme scolaire), Laura Gosalbo a un accent du sud qui ensoleille la salle  et  une conférence sur le chocolat par Jean Pruvost co-auteur d‘un ouvrage très cacao aux éditions Honoré Champion, pas de chocolat à la fin… mais tout aussi passionnant (oublions cette histoire de cloportes écrasés en poudre…).

Côté démonstration de cuisine : « Comment arrêter la cuisson d’une omelette en la fendant sur le dessus » par Michel Roux, Président d’honneur du Festival… Son ouvrage « Eggs» est traduit  dans toutes les langues, triplement étoilé, Michel Roux est installé Outre-Manche.  Puis on file danser avec Abdel Alaoui et ses deux DJ ! On assiste à une envolée avec retombée par terre ( !) de la gaufre au saumon. Mais  nous goutons à la 2ème  tentative, miam, « Abdel fait son chaud » aux éditions Mango est un livre sympa comme son auteur. 

Et nos deux coups de cœur en cuisine, une démonstration en  anglais pour un livre écrit en danois  par Morten Skaerved …avis aux éditeurs, la traduction française ferait un tabac. Sans compter que ce patissier (cuisinier?) du Nord a fait craquer toutes les filles et les garçons sensibles  et ses galettes danoises, comme  mais en mieux, des crêpes dentelles, ont fait craquer les autres. Et pour finir une démonstration de cuisine végétarienne indienne avec la Chef Vijee Krishnan qui est une magnifique ambassadrice de son pays, toute en douceur et humilité et dont le livre « Why Onions Cry »  nous  donne envie, pour un instant seulement nous ne pouvons pas renoncer au jambon ibérique, de devenir végétariens avec cette cuisine inventive, la cuisine lyengar qui n’utilise ni ail… ni oignon.

Et pour finir promenade parmi les éditeurs, on a eu envie du splendide « Modernist Cuisine » chez Taschen (399 euros quand même), dont la version française vient de sortir  et on est reparti avec la collection des Best Of, Alain Ducasse Edition, (moins de 10 euros chaque). Des grands chefs qui comptent se racontent à travers une dizaine de leurs recettes remarquables, pas forcément réalisables, mais ça se lit comme des contes pour enfants et gastronomes en culottes courtes. Encore une histoire Chef ! encore une dernière...

 « Save the date » pour la prochaine édition, on vous informe dès qu’on l’a et bravo aux Cointreau Père et Fils pour cette belle idée.

IMG_0970IMG_0973IMG_0974IMG_0971