Bartabas Zingaro Le Restaurant (15) Zingaro Le Restaurant (17)

Vingt-cinq ans déjà que Bartabas nous emporte dans ses rêves de théâtre équestre. La comédie, la musique, la danse et les chevaux se conjuguent, se complètent, s'opposent, ne font qu'un, se défont pour écrire des poèmes vivants.

Pour son dernier spectacle, la mort s’invite à la table du Fort d’Aubervilliers. Dans Calacas, les morts chevauchent des appaloosas, la cavalière amazone s’est décharnée et son squelette charmant nous émeut sans nous faire peur, le spectacle est devant vous, dans le ciel et autour de vous, il y a deux pistes, Bartabas voit double quand il évoque l’au-delà, et ce fier pur-sang arabe blanc, naseaux frémissants, veines à fleur de peau, queue en panache, lancé seul dans un galop fou, tourne autour de nous, il semble irréel, n’est-il pas celui qui vous emporte de l’autre côté ? Jamais le spectacle n’est morbide, il est drôle et émouvant. L’orgue de Barbarie apporte sa touche nostalgique vite balayée par la force des chinchineros, les fanfares mexicaines, la joie des pratiques aztèques devant la mort est communicative.
Mais que nous arrivent-ils ? Jouerions-nous désormais aux critiques de spectacles ? Non, nous n’aurions pas cette prétention, n’ayant déjà pas celle d’être critiques gastronomiques, simplement et toujours le simple partage d’émotions, de moments vécus, appréciés ou non.

Mais le restaurant dont nous vous parlons aujourd’hui est à part, c’est celui de Zingaro. A quelques mètres enneigés de la station Fort d’Aubervilliers vous êtes tout à coup loin de Paris. Il y a bien entendu cet étonnant Théâtre Zingaro, tout en bois mais il y aussi ce troublant restaurant, comme une yourte géante, elle aussi en bois, ambiance tzigane, ambiance indescriptible, tapis aux sol et anciens décors dans le ciel, mélange des musiques, cacophonie harmonieuse, cloche tibétaine et tambourins chinois, enfin en paix. Vous commandez avant le spectacle, un menu à 16 euros (!), entrée, plat et dessert. Ce qui est dans l’assiette n’est pas très important, on notera en écho au spectacle le pollo enchilado et les tacos dorado, mais surpris nous découvrons une bien jolie et bien bonne cantine.

Zingaro Le Restaurant (13) Zingaro Le Restaurant (12) Zingaro Le Restaurant (22)

Après avoir côtoyé pendant plus d’une heure trente la mort joyeuse sublimée par Bartabas, nous sommes nous aussi morts, morts de faim et aussi un peu de froid. En sortant, délicate attention, un feu de Saint-Jean précoce accueille les spectateurs, instinctivement les mains se tendent, l’urbain citadin retrouve les gestes puis on se précipite dans le restaurant. Le Côtes du Rhône de chez M. Chapoutier est simple et convivial, une étiquette en braille est une très belle idée. On vous l’a dit, la cuisine, sous la houlette de Catherine André de Flying Saucer, est elle aussi simple mais bonne. On pourrait presque imaginer partager un instant la vie des saltimbanques. On se demande s’ils vivent réellement dans les anciennes roulottes de Zingaro ou si elles ne sont là que pour la magie du spectacle, la magie du lieu, la réponse n’est pas importante car le moment est beau et bon.

Le Fort d'Aubervilliers (5) Le Fort d'Aubervilliers Le Fort d'Aubervilliers (2)

Un restaurant plutôt inclassable mais si vous avez la chance d’aller au Théâtre Zingaro, ne passez pas à côté de cette opportunité. L’addition pour deux, que nous avons oubliée sur la table, 50 euros, Chapoutier et dépaysement compris, imbattable.

Les chevaux ont retrouvé le calme des écuries, les fanfares se sont tues, les lampions se sont éteints. La neige tombe toujours, pour une fois Paris se calme, les bruits sont étouffés, au loin la lumière blafarde du M jaune de la station de métro est comme un repère, oublié le fier pur-sang arabe, nous rentrons avec la RATP, retour à la réalité…

Au menu du soir :

  • Velouté du jour
  • Tacos dorado
  • Pollo enchilado
  • Pot au feu de la mer
  • Assiette de fromages
  • Crumble aux pommes

Velouté du jour Tacos dorado Pollo enchilado Pot au feu de la mer Assiette de fromage Crumble aux pommes

 

                 Le menu              Côtes du Rhône M. Chapoutier 2010        L'addition (2) : 50 €

Le menu Côtes du Rhône M La commande

 

Réseaux sociaux, commentaires... pour partager, c'est juste à la fin du billet !

 


L'entrée du restaurant

Le Restaurant du Théâtre équestre Zingaro

176 avenue Jean Jaurès, 93300 Aubervilliers (cliquez sur l'adresse pour afficher le plan)

Téléphone : 01 48 39 18 03

Métro : Fort d'Aubervilliers

www.bartabas.fr

Service les jours de représentation : 1 h 30 avant le spectacle et après le spectacle (réservation auprès du bar avant la représentation).

 

Retrouvez d'autres photos de Zingaro en cliquant sur : BONUS PHOTOS !

 

Vous aimez ? Vous avez envie de partager avec vos amis ?... Dîtes-le... C'est juste en dessous :-)