Terrine de campagne (1) Cocotte d'encornets, fenouil, coquillages Rognons de veau au vin de Madère, purée de pommes de terre

Le bistrot Bellet n’a a priori rien à voir avec la belette mais plutôt avec le vignoble niçois ! Pourquoi ? Peut-être tout simplement parce que Nicolas Lacaze qui a ouvert ce bel endroit avait créé avec son père, Réparate (comme la cathédrale de Nice…), ils y faisaient une salade niçoise dont tout Paris (ou presque) parlait.
On est là dans le dixième populaire qui s’embourgeoise, rue du Faubourg Saint-Denis, dans la même rue que 52 Faubourg Saint-Denis, que des vendeurs de kebabs, des boites à burgers, forcément les meilleurs du monde ou même que la Brasserie Julien ! Cette rue est étonnante de diversité, pourvu qu’elle le reste !

Bistro Bellet (7) Bistro Bellet (8) Bistro Bellet (6)

Ne venez pas le midi, ici ce n’est ouvert que le soir mais vous pouvez venir tard et en ayant plutôt réservé tant le monde s’y bouscule. Le soir où nous y étions, deux personnes en salle, deux en cuisine dont le Chef François Chenel, un ancien de Chez Michel, pas étonnant de trouver ici le sublime pain du même Michel pour envoyer plus de cent couverts ! Alors oui, ça bouscule un peu, ça parle un peu fort, on attend au comptoir, on peut aussi y manger, mais le tout dans la bonne humeur et on salue le calme du boss.

La terrine est une des meilleures de Paris, sans aucun doute, les lentilles sont tièdes, avec lardons et noisettes, voilà de quoi ouvrir l’appétit avec une rusticité élégante, une belle campagne montée à la capitale ! Notons qu’il est possible de partager l’entrée ou de partager le dessert dans le menu et ça c’est une belle idée pour les plus petites faims et aussi faire passer le menu (pas de carte) de 36 à 32 euros.

Bistro Bellet (5) Bistro Bellet (4) Bistro Bellet (3)

Un vrai coup de cœur pour la cocotte d’encornets et coquillages, c’est frais, il y a du fenouil et du persil, pour un peu on se croirait au bord de la Méditerranée. Les rognons sont cuits comme on aime, rosés mais pas sanguinolents ! La purée maison absorbe la sauce au vin de Madère, c’est un petit bonheur tripier qui fera peur aux non-amateurs mais réjouira les autres même si on peut regretter la provenance des Pays-Bas, pas très locavore mais sans doute plus abordable pour un menu à 36 euros.
Pour finir la fourme d’Ambert a du parfum, certains timides diront trop alors que ce n’est jamais assez ! Elle est découpée à même le tome et servi avec des noix et le casse-noix, cela faisait bien longtemps qu’on n’avait pas vu cela à une table de bistrot et c’est réjouissant, d’autant plus que la poire coupée à cru est à peine vinaigrée… surprise !
Aucun doute, le Chef connaît ses classiques bistrotiers et c’est reposant et revigorant. On y retourne quand ? Parce que la vue de la bouillabaisse et de la blanquette sur les tables voisines nous fait dire que nous n’avons pas encore tout vu ! Et tout à coup on a faim. Ah oui, MIAM malgré les origines des rognons !   

 

Nous avons choisi parmi le menu :

  • Salade de lentilles aux noisettes
  • Terrine de campagne
  • Cocotte d'encornets, fenouil, coquillages
  • Rognons de veau au vin de Madère, purée de pommes de terre
  • Fourme d'Ambert
  • Ganache au chocolat noir grand cru Guanaja, sauce caramel

Salade de lentilles aux noisettes (1) Terrine de campagne (2) Cocotte d'encornets, fenouil, coquillages (2) Rognons de veau au vin de Madère, purée de pommes de terre (2) Fourme d'Ambert (2) Ganache au chocolat noir grand cru Guanaja, sauce caramel (1)

 

    Le pain de Sangaré Bakary      Quincy Cuvée Anastasie 2013        L'addition (2) : 121 €

Bistro Bellet Quincy Cuvée Anastasie 2013 Bistro Bellet (9)

 

Bistro Bellet a fermé ses portes et laissé la place à Hubert, un bar à vins et à tapas.

 


Bistro Bellet (11) 84 rue du Faubourg Saint-Denis

Bistro Bellet

84 rue du Faubourg Saint-Denis, 75010 Paris (cliquez sur l'adresse pour afficher le plan)

Téléphone : 01 45 23 42 06

Métro : Château d'Eau

Ouvert du mardi au samedi de 18:00 à minuit