13 mai 2014

Restaurant de Lauzun - Gignac : Un Grand de demain ? Non, d'aujourd'hui...

Le soleil couchant rasait les façades des maisons quand nous sommes arrivés dans la petite ville de Gignac, à deux pas de Saint-Guilhem-le-Désert où mûrissent les raisins des cépages vermentino. Un léger vent faisait bruisser les feuilles des platanes sur l’esplanade où on imagine les parties disputées de pétanque, un samedi soir tranquille dans l’Hérault, malgré les cris stridents  des martinets volant haut dans le ciel, tranquille mais surtout gourmand avec la belle table étoilée de Matthieu de Lauzun ou plutôt de... [Lire la suite]

11 mai 2014

Aquashard - Londres : Parfois, prendre de la hauteur ne sert à rien...

Aquashard est situé au trente-et-unième étage de la dernière tour construite à Londres, The Shard, la plus haute d'Europe pendant une courte période, déjà détrônée par la tour Mercury City Tower à Moscou. Construite à deux pas du célèbre Borough Market, The Shard, qui culmine à 310 mètres de hauteur avec 95 étages, a été ouverte au public en février 2013. Elle est composée de bureaux, de logements de luxe (45 M€ le prix de base pour un appartement tout de même), d'un hôtel Shangri-La, d'un accès aux étages 68 à 72 pour admirer la... [Lire la suite]
09 mai 2014

Citation du jour : "Il s'en passe des choses dans une rue !", Annabelle Schachmes et Damien Eymon

© Annabelle Schachmes Il est arrivé en librairies le mois dernier, il s'appelle We love street food, en français : Nous aimons la cuisine de rue. Qui en sont les auteurs ? Un binôme talentueux : Annabelle Schachmes, photographe culinaire de métier et Damien Eymon, cuisinier de formation. Le livre est préfacé par Amandine Chaignot, le juré de la dernière saison de Masterchef et l'ancienne Chef de Raphaël, le Restaurant. Les deux auteurs ont eu une idée très originale pour aborder la cuisine de rue et ce livre se démarque de... [Lire la suite]
07 mai 2014

La Table d'Eugène - Paris 18 : Tout a changé, ou presque, sauf le talent de Geoffroy Maillard...

« J’ai la chance d’avoir dans mon quartier un restaurant admirable et qui mérite d’avoir une étoile » disait Fabrice Luchini à François Simon, époque Figaro, en janvier 2013. Il parlait de La Table d'Eugène. Nous ne pouvons qu’être d’accord avec lui d’autant que Luchini et Jack confient leur barbe au même barbier, Lyazid, dans la rue Ramey, un peu plus haut en remontant la rue Eugène Süe, forcément ça crée des liens ! On ne confie pas sa barbe et ses papilles au premier venu…Nous avons découvert la cuisine de... [Lire la suite]
05 mai 2014

Newsletter de mai 2014 : Retour sur les World's 50 Best Restaurants...

The Ledbury, Brett Graham - Mirazur, Mauro Colagreco - Steirereck im Stadtpark, Heinz Reibauer The World's 50 Restaurants 2014 est sorti la semaine dernière, ce classement des "meilleurs restaurants du monde" a fait débat, peut-être plus en France qu'ailleurs. Le pays qui aux yeux des Français est celui de la gastronomie, le "number one" évident, semble mal vivre de n'avoir aucun restaurant classé dans les dix premiers et crie à l'injustice. On peut pour se faire une idée plus précise de la... [Lire la suite]
29 avril 2014

Dinner by Heston Blumenthal - Londres : Comment s'ennuyer dans le cinquième meilleur restaurant du monde...

Alors qu’est sorti hier le classement 2014 The World's 50 Best Restaurants, voici le parfait timing pour découvrir à quoi ressemble un des restaurants classés. Dinner by Heston Blumenthal, à Londres, était classé septième en 2013, le voilà cinquième en 2014. Plus encore son Chef, Heston Blumenthal avait reçu pour Fat Duck, dont il est également propriétaire, la palme suprême : il était selon ce même classement le meilleur du monde en 2005.Bien entendu des critiques s’élèvent ici ou là contre ce classement, comme il en existe... [Lire la suite]

27 avril 2014

Prix Collet du livre de Chef : Lancement de la deuxième édition...

  L'année dernière, vous aviez pu suivre à travers le blog notre aventure en tant que membres du jury de la première édition du Prix Collet du livre de Chef organisée par la Maison Collet en partenariat avec Table Ronde. Nous avions pu découvrir dix Chefs de talent venus présenter leurs livres et leurs cuisines. C'est Nicolas Stamm, Chef de La Fourchette des Ducs à Obernai en Alsace qui avait reçu le prix en novembre dernier à la Villa Collet à Aÿ pour son livre, Un Chef en Alsace, publié aux éditions Gründ. Face au succès... [Lire la suite]
24 avril 2014

Ludovic Chaussard et Jean-François Piège, Pâtisserie Gâteaux Thoumieux : La recette du sublime sablé fraise rhubarbe...

Gâteaux Thoumieux, la très belle pâtisserie de Jean-François Piège (ouverte en novembre dernier) qui remet au goût du jour les grands classiques de la pâtisserie, est passée à l'heure d'été . Non seulement la famille Chou-chou s'agrandit avec trois nouvelles versions - vanille-chocolat, passion-noix de coco, caramel beurre demi sel - mais Ludovic Chaussard, le talentueux Chef pâtissier a aussi  préparé trois nouvelles créations qui fêtent le printemps : Un grand classique que toute pâtisserie qui se respecte se... [Lire la suite]
22 avril 2014

Comestibles & Marchand de Vins - Paris 18 : "Vins de ouf & Lieu de vie"...

Les beaux jours sont là et nous voici tous à la recherche des rares terrasses parisiennes qui ne vous collent pas le nez dans les pots d'échappement ! Elles sont prises d'assaut dès que les premiers rayons de soleil apparaissent et c'est d'ailleurs une curiosité pour des néo-provinciaux que de découvrir les files d'attente "pour s'asseoir dehors". En voici une que nous aimons, elle est située à quelques pas de la mairie du dix-huitième arrondissement de Paris, elle a ouvert en toute discrétion à... [Lire la suite]
20 avril 2014

Café Prunier Madeleine - Paris 8 : T'as de beaux oeufs, tu sais...

Le Café Prunier est connu pour son caviar français, des œufs d’esturgeons élevés en Aquitaine, et pourtant c’est avec les huîtres que tout a commencé… mais reprenons au début.Alfred Prunier ouvre à Paris en 1872 un restaurant spécialisé dans les huîtres. Les grands travaux conduits par le Baron Haussmann l’oblige cependant à quitter la rue d’Antin pour la rue Duphot. C’est là que sa femme a l’idée d’inviter deux de ses anciens employeurs : la Princesse russe Dolgoruki, maîtresse du Tsar Alexandre II, et le... [Lire la suite]